CANNELIER
CINNAMOMUM VERUM  cannelle www.imagesud.com

CINNAMOMUM VERUM
CINNAMOMUM ZEYLANICUM CINNAMOMUM CASSIA

LAURACEAE





La famille des LAURACEAE est une grande famille botanique, essentiellement tropicale et
sub-tropicale qui comprend presqu'exclusivement des arbres et des arbustes possedant tous des inclusions d'huile essentielle aromatique réparties dans l'ensemble des organes.
Les CINNAMOMUM fournissent des épices et des huiles essentielles.


Parmi les lauraceae : PERSEA : l'avocat comestible, SASSAFRAS : fournit des aromes, LAURUS : le laurier sauce, ses baies et ses feuilles épices, OCOTEA : du bois d'oeuvre réputé imputrescible ou ANIBA : le bois de rose de Guyane qui contient une huile essentielle intéressante


Les écorces de plusieurs Cinnamomum constituent les cannelles.

La plus connue est la cannelle de Ceylan : Cinnamomum verum = Cinnamomum zeylanicum.

Le cannelier de Ceylan est un petit arbre à feuillage persistant et écorce épaisse, irrégulière et très aromatique, originaire de l'Inde et de Ceylan.

Il pousse du niveau de la mer à une altitude élévée (I000 à 1500 m), mais le sol et les conditions climatiques font varier les qualités aromatiques de l'écorce.
On pense que les Egyptiens utilisaient la cannelle pour embaumer leurs momies et les Grecs 500 ans avant J.C. la connaissaient déjà. Il fallut attendre la colonisation portuguaise puis hollandaise en Indonésie pour que des plantations industrielles soient entreprises.

Actuellement on en cultive toujours à Ceylan (c'est la meilleure) mais aussi aux Indes, à Madagascar et au Brésil.

La cannelle se présente sous forme de rouleaux d'écorce plus ou moins brisés, de copeaux, de poudre de couleur jaune ou orangée.

Cinnamomum cassia ou cannelier de Chine est originaire de Birmanie, du Sud de la Chine et de la péninsule indochinoise, c'est un phyto médicament de la médecine chinoise qui remplace souvent le cannelier de Ceylan aussi bien comme épice que pour son huile essentielle .

D'autres LAURACEAE remplacent localement la cannelle de Ceylan : C. BURMANNI en Indonésie, C. OLIVERI en Australie. LICARIA CANNELLA ou bois cannelle considéré par les créoles guyanais comme aphrodisiaque; OCOTEA CYMBARUM dans l'Amazonie Brésilienne dont on extrait l'huile de Sassafras de Santa Catharina.

CANNELLE CANNELIER CEYLAN AROMATE APHRODISIAQUE HUILE ESSENTIELLE ANTISEPTIQUE DIGESTIVE URINAIRE


COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

L'écorce du cannelier de Ceylan ou cannelle vraie contient principalement:
de l'amidon, des oligomères pro anthocyanidoliques et de l'huile essentielle en faible quantité (0,5 à 2%) qui comprend un dérivé aromatique majoritaire, le cinnamaldéhyde (65 à 80%) avec un peu d'eugénol (10%).
Les feuilles de cannelier séchées ont une huile essentielle aux proportions inverses, 65 à 95% d'eugénol et 3% de cinnamaldéhyde.
L'huile essentielle est fortement antibactérienne et antifungique dans les expériences en laboratoire (in vitro) mais aussi quand on l'utilise chez l'homme ou les animaux (in vivo).
C'est une huile agressive pour la peau et les muqueuses (caustique) quand elle n'est pas diluée.

Le cinnamaldéhyde, encore peu étudié, serait dépresseur sur le système nerveux central mais stimulant respiratoire et cardiaque.
In vitro le cinnamaldéhyde diminue l'activité d'un enzyme important dans le déclenchement des réactions inflammatoires ou allergiques.
La cannelle en poudre est un stimulant aromatique qui favorise la digestion, donne de l'appétit et facilite donc la prise de poids.




L'écorce du cannelier de Chine contient également des oligomères pro anthocyanidoliques, de l'huile essentielle et une quantité notable de coumarine (environ 2 à 4 grammes par kilo de poudre d'écorce).
L'huile essentielle (cinnamaldehyde (96.7%); eugenol (0.5%); acétate d'eugényl (2.2%)) est remarquablement antibactérienne et antifungique mais irritante pour la peau et les muqueuses au même titre que celle de la cannelle de Ceylan.
Les oligomères pro anthocyanidoliques sont fortement anti-oxydants.
L'extrait aqueux de l'écorce de cinnanomum cassia a des propriétés intéressantes antiulcéreuses et c'est un protecteur de la muqueuse gastrique (inhibition de l'ulcération induite par la phényl-butazone et d'autres gastrotoxiques dont l'alcool éthylique).

Plusieurs études tendent à prouver que l'extrait d'écorce de cannelle (de Ceylan ou de Chine) contenant les oligomères pro-anthocyanidoliques ou la poudre de cannelle elle-même sont antidiabétiques dans les cas où le diabète est de type 2.

Le problème de la COUMARINE

La coumarine est une substance naturelle d'origine végétale (mais facile à synthétiser) , très utilisée en parfumerie, en cosmétologie. Elle est potentiellement toxique pour le foie (hépatotoxique), pouvant provoquer une hépatite toxique et elle est probablement cancérigène à haute dose.

L'écorce de cannelle de Ceylan (Cinnamomum verum) n'en contient quasiment pas mais par contre l'écorce de cannelle de Chine (Cinnamomum cassia) en est riche.
Il est évidemment impossible d'être sûr de la provenance de la poudre de cannelle (écorce moulue) mais on peut plus facilement différencier les deux écorces à l'état brut :
Ecorce de cannelle de Ceylan : épaisseur fine (1mm)couleur orange-ocre, texture ferme mais friable, sucrée au gout.
Ecorce de cannelle de Chine : plus épaisse (2 à 3 mm),couleur orangé tirant vers le rouge ou le brun, plus facile à dissocier et de grain plus grossier, peu sucrée voir légèrement amère

La quantité tolérable de coumarine dans l'alimentation est bien sur difficile à déterminer, actuellement on l'estime à 0,1 mg de coumarine par kilo de poids corporel et par jour. Certaines patisseries, comme les biscuits à la cannelle peuvent contenir des quantités significatives de coumarine s'ils sont faits avec de la cannelle de Chine.

UTILISATIONS

Dans l'ALIMENTATION :
Des quantités importantes d'écorces sont utilisées dans l'industrie alimentaire. La poudre où les extraits de cannelle aromatisent de nombreux plats, patisseries, liqueurs et boissons.

En AROMATHERAPIE :
Les huiles essentielles de cannelle de Ceylan et de cannelle de Chine sont très utilisées en aromathérapie pour leur qualités bactéricides et bactériostatiques mais elle ne sont pas indiquées chez le jeune enfant (moins de 6 ans).

Par voie buccale (diluées dans de l'alcool ou une huile végétale) :



Par voie locale, en dermatologie (furonculose, zona ancien) diluées dans de l'alcool ou une huile végétale et en instillation auriculaire dans les otites infectieuses et inflammatoires diluées dans de la glycérine ou de l'alcool glycériné.

Posologie moyenne par voie buccale :
Exemple :30 à 50 gouttes 3 fois par jour de la solution HE de cannelle (1 à 2 gr) dans 125 ml d'alcool à 60 degré.
Autre possibilité plus simple (quand on est en voyage par exemple) : 1 à 2 gouttes d'huile essentielle de cannelle (Ceylan ou Chine) dans une cuillerée à café d'alcool (40 à 50°= whisky, rhum ...) ou d'huile végétale deux à trois fois par jour.

En usage local: exemple otite, quelques gouttes de la solution HE de cannelle 0,5 gr dans 60 ml d'alcool glycérinée.

En PHYTOTHERAPIE :

La poudre d'écorce de cannelle (Chine ou Ceylan) possède semble-t-il des vertus antidiabétiques (diabète de type 2), probablement par son contenu en composés anti-oxydants.
L'extrait aqueux, donc sans huile essentielle et avec peu de coumarine, est préconisé par de nombreux phytothérapeutes, et il existe sur le marché plusieurs spécialités contenant ces extraits de cannelle, en particulier aux USA et en Allemagne.
Pour être efficace ces extraits de cannelle doivent être pris au long cours et en quantité relativement importante ce qui peut poser le problème de leur contenu en COUMARINE quand ils proviennent de la cannelle de Chine Cinnamomum cassia. Rappelons que la cannelle de Ceylan Cinnamomum verum ne contient que des traces de coumarine

Tweet Suivre @phytomania

RESUME

UNE EPICE DIGESTIVE ANTI INFECTIEUSE ET APHRODISIAQUE
L'écorce de certains arbres tropicaux contient des composés aromatiques,
le plus connu est le cannellier de Ceylan.
Son écorce renferme de l'huile essentielle qui favorise la digestion et donne de l'appétit.
Elle est aussi bactéricide et on l'utilise pour soigner les infections génito-urinaires (cystite),
digestives (diarrhée, gastro-entérite) et cutanées (furonculose).
On lui substitue souvent l'écorce du cannelier de Chine, dont l'huile essentielle possède des propriétés voisines mais qui contient de la coumarine, composé potentiellement toxique pour le foie

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania