CHARDON MARIE
silybum marianum : photo E. Hurtel / imagesud.com

SILYBUM MARIANUM

ASTERACEAE






Le chardon-marie fait partie du groupe des cirses.



C'est une plante facilement
reconnaissable.

Elle est bisannuelle (parfois annuelle dans les régions froides), assez grande (jusqu'à 1,5 mètre), avec des feuilles oblongues, épineuses sur le bord et dont les nervures sont soulignées de blanc.

Les capitules floraux sont terminaux (4 à 5 cm de diamètre), pourpres à violet, solitaires, engainés par des bractées très épineuses.
Après la floraison, la plante se dessèche et les graines (akènes) noires restent contenues dans la fleur (capitule) séchée.
On le rencontre dans les terrains vagues, le long des routes et en bordure des champs. La floraison est estivale. Surtout présent dans le sud de l'Europe, le nord de l’Afrique, le Moyen-Orient, il pousse aussi dans l'Europe tempérée et en Amérique.

CHARDON MARIE SYLIMARINE PROTECTEUR HEPATIQUE FOIE HEPATITE A B C CIRRHOSE




COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES


On utilise un peu les feuilles et surtout les fruits (akènes) qui sont médicinaux.

Dans les akènes on trouve :



Les flavonoïdes sont anti-inflammatoires et antioxydants (piégeurs de radicaux libres).

La silymarine parait la partie la plus intéressante (on la trouve aussi dans d'autres "chardons" ou "cardons" y compris l'artichaut), elle est peu soluble dans l'eau mais la situation s'arrange quand on la mélange à de la phosphatidylcholine; elle est alors plus facilement absorbée par voie orale, mais assez rapidement éliminée dans la bile, la demi-vie plasmatique se situe aux alentours de 6h.

In vitro la silymarine et son composant le plus actif la silybine sont :



In vivo, chez l'animal et l'homme :

 



UTILISATIONS

Actuellement, on utilise principalement les extraits de chardon Marie pour atténuer les troubles secondaires à l'altération de la fonction hépatique :



Les extraits de chardon Marie sont inscrits dans les principales pharmacopées européennes et conseillés par la commission E (Allemagne) et l'ESCOP (Europe).

Il fut un temps ou l'on mangeait le chardon Marie : les feuilles comme des épinards, les graines (oléagineuses) et la fleur (comme un petit artichaut)

Posologie:

 


Tweet Suivre @phytomania

RESUME

POUR SOIGNER SON FOIE
Le Chardon Marie est une belle plante épineuse des régions tempérées chaudes dont les "graines" contiennent la silymarine, un mélange de substances qui protègent la cellule hépatique agressée (hépatite toxique ou infectieuse) et aident à normaliser la fonction hépatique. D'autres utilisations sont possibles : protection contre des substances cancérigènes et protection solaire (contre la cancérisation cutanée)

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania