GATTILIER
gattilier / imagesud.com

VITEX
AGNUS-CASTUS

VERBENACEAE















Le gattilier est un arbuste buissonnant, caduque, probablement originaire du pourtour méditerranéen, mais que l'on trouve aussi maintenant en Asie et en Amérique du Nord ; il aime les climats secs et chauds.
Ses feuilles d'un vert grisâtre au dessus et blanchâtre au dessous, sont digitées, agréablement odorantes quand on les froisse.

gattilier / imagesud.com





Les fleurs en épis terminaux sont mauves ou violacées, le fruit qui leur fait suite (violet à rouge foncé) ressemble à un grain de poivre surtout quand il est sec, il en possède vaguement le goût et l'arôme.






Les parties médicinales sont les feuilles, les sommités fleuries et surtout les fruits.

C'est une plante utilisée depuis la haute antiquité grecque (Hippocrate), mais aussi à Rome (Pline), puis dans les monastères médiévaux comme régulateur de la fonction sexuelle féminine et comme anaphrodisiaque chez les hommes ( d'où son nom "l'arbre chaste")

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES


Les fruits et les feuilles renferment :

La casticine et l'agnuside servent d'indicateur pour contrôler la qualité du phytomédicament et standardiser les extraits de gattilier.

L'extrait du fruit du Gattilier s'oppose à la libération de prolactine par l'hypophyse.

La prolactine est une hormone importante dont la sécrétion naturelle est sous le contrôle de l'hypothalamus(qui favorise sa sécrétion) et de la dopamine (qui agit comme inhibiteur de sa sécrétion).
Les cibles principales de la prolactine sont la glande mammaire et le corps jaune lutéal ( présent dans l'ovaire pendant toute la gestation et temporairement pendant le cycle menstruel).
Une hypersécrétion de prolactine provoque de nombreux troubles chez la femme dont le syndrome prémenstruel, des douleurs mammaires et parfois une infertilité.
Des études récentes ont montré que certains diterpènes du gattilier agissaient sur les cellules sécrétant la prolactine, de la même façon que la dopamine, c'est à dire en s'opposant à sa sécrétion.
Les flavonoïdes du gattilier sont anti-inflammatoires et l'huile essentielle de gattilier est légèrement antiseptique.

UTILISATIONS

On préconise le gattilier pour traiter les irrégularités du cycle menstruel, pour limiter le syndrome prémenstruel et la mastalgie ( seins douloureux) périodique.

On peut ajouter comme autres indications : l'acné banal ainsi que le déficit de sécrétion lacté chez la femme allaitante.


Syndrome prémenstruel :
Plusieurs études avec groupe placebo; traitement pendant en général 3 mois; 30% d'amélioration nette des symptômes et 50% d'amélioration partielle. 4 à 10% d'effets secondaires désagréables pouvant entraîner l'arrêt du traitement. Dans certaines études comparatives (gattilier contre Vitamine B6), la réduction des symptômes du syndrome prémenstruel est semblable ou parfois meilleure avec les extraits de gattilier.

Mastalgie périodique :
Ces douleurs mammaires(en général prémenstruelles) sont atténuées ou disparaissent après 3 mois de traitement par les extraits de gattilier.

Insuffisance de sécrétion lactée:
Il n'y a pas d'étude récente, mais c'est une indication classique.

Troubles des règles dus à une hyperprolactinémie :
Plusieurs études ( en Allemagne) montrent que le gattilier est très utile en cas de dysménorrhée, d'aménorrhée ou au contraire de règles trop abondantes; en général de règles irrégulières dans leur rythme ou leur abondance. L'amélioration ne se fait pas sentir avant plusieurs semaines.

Acné :
Le gattilier peut être utile dans l’acné hormono-dépendant, le traitement doit être prolongé plusieurs mois

Infertilité :
Des résultats positifs ont été obtenus après 3 à 6 mois de traitement par le gattilier, mais il faut être prudent quand on prèvoit une fécondation artificielle, car ces mêmes extraits de gattilier pourraient, semble-t-il, empêcher la fécondation artificielle en provoquant une mauvaise implantation du fœtus.

Ménopause :
on utilisait classiquement le gattilier en période préménopausique, mais cette indication est un peu obsolète

Posologie :
Comme souvent on manque d'une bonne standardisation du phytomédicament.
Il existe plusieurs spécialités pharmaceutiques à base d'extraits de gattilier (notamment en Allemagne).
Certains extraits sont standardisés en casticine, d'autres en agnuside.
On peut aussi utiliser :
La teinture de gattilier : 30 gouttes une à trois fois par jour.
L'extrait sec de gattilier : 3 à 5 mg par jour.
Le fruit sec de gattilier : environ un gramme par jour.
les feuilles sèches de gattilier : 3 à 5 grammes par jour

Précautions: Le gattilier semble avoir une action comme la dopamine (dopaminergique), attention donc quand on utilise des médicaments qui agissent sur les récepteurs de la dopamine. Prudence également quand on utilise déjà un traitement hormonal, les extraits de gattilier peuvent en modifier l'effet.

 



RESUME

Le GATTILIER et le SYNDROME PREMENSTRUEL
Le gattilier est un arbuste buissonnant méditerranéen aux fleurs violettes et au feuillage aromatique dont le fruit est connu depuis l'antiquité comme régulateur de la sexualité et des troubles des règles. C'est en effet une plante utile pour atténuer le syndrome prémenstruel et les douleurs mammaires qui l'accompagnent en général. Certains cas d'infertilité féminine ont été corrigés grâce à lui ainsi que l'acné hormonodépendant.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania