PASSIFLORE
Passiflore MARACUJA
GRENADILLE
FRUIT DE LA PASSION

PASSIFLORA INCARNATA
PASSIFLORA EDULIS
PASSIFLORA FOETIDA

PASSIFLORACEAE

Les Passifloraceae comprennent quelques centaines d'espèces, la majorité d'entre elles (environ 400) du genre Passiflora. On les trouve à l'état sauvage principalement dans le nouveau monde, très peu en Asie ou en Australie.
Ce sont de petites plantes herbacées ou des lianes ligneuses pérennes, parfois à grand développement, dont la fleur est remarquable, souvent par sa taille et surtout par sa structure : 5 étamines solidement reliées au gynophore, style avec 3 branches stigmatiques, 5 sépales et 5 pétales.

Le fruit des passiflores est globuleux ou oblong et contient de nombreuses graines entourées d'une pulpe comestible souvent sucrée ou acidulée et très parfumée mais parfois insipide ou quasi inexistante selon les espèces.

Les feuilles sont souvent à plusieurs lobes; des vrilles partent à l'aisselle des feuilles et permettent à la liane de s'accrocher sur des supports variés.

Les premiers missionnaires en Amérique du Sud qui découvrirent ces lianes trouvèrent une ressemblance entre les pièces florales, les feuilles et les instruments de la "Passion" du Christ d'où leur nom générique : fleur de Passion.

Passiflora incarnata qui pousse naturellement dans le sud-est des USA et au Mexique est l'espèce officinale.
C'est une passiflore ligneuse et pérenne peu répandue dont la fleur très typique possède des vrilles pourpres (d'où son nom), des feuilles en général à trois lobes à extrémités pointues et dont le lobe médian est le plus développé.
Ces caractéristiques foliaires la différencie d'autres espèces de passiflore plus répandues. Il existe des variétés culturales de passiflore pourpre dont certaines à fleurs presque blanches.



Les espèces de passiflores cultivées pour leur fruit sont nombreuses en Amérique du sud mais au niveau mondial c'est surtout Passiflora edulis ( maracuja ou grenadille) qui est cultivée ou subspontanée dans la plupart des régions tropico-équatoriales.

Dans les zones tropicales on cultive aussi la barbadine, Passiflora quadrangularis et on utilise comme plante médicinale la petite passiflore fétide ou maribouya, Passiflora foetida qui pousse spontanément dans les terrains en friche.

Dans les pays tempérés doux, on apprécie la passiflore bleue du Brésil, Passiflora coerulea, comme plante décorative.


COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

TIGES, FEUILLES ET FLEURS DE PASSIFLORE OFFICINALE

Les parties aériennes de la passiflore pourpre, Passiflora incarnata, sont médicinales : les feuilles et dans une moindre mesure les fleurs. La racine n'est pas utilisée pour le moment en phytothérapie.

Les constituants principaux auxquels on attribue une action pharmacologique sont :

- Des flavonoïdes : dérivés du kaempférol et du quercétol qui sont assez communs dans les plantes et d'autres qui le sont moins dérivés de la lutéoline, de l'apigénine ( vitexine et isovitexine).

- Des quantités très faible d'alcaloides qui sont connus comme hallucinogènes (harmine, harmol, harmaline, harmalol), mais présents en trop petite quantité pour que cet effet psychique se fasse sentir.

- d'autres composés sont cités par les pharmacologues comme potentiellement actifs sur le système nerveux : le maltol et l'éthyl maltol, la chrysine.

- Les feuilles contiennent aussi des glucosides cyanogénétiques (gynocardine) en petite quantité (ces substances instables peuvent libérer de l'acide cyanhydrique toxique). Ces substances toxiques sont plus concentrées dans la racine ce qui explique l'habitude des populations traditionnelles d'éloigner les pieds de passiflores des réservoirs d'eau souterrains ou des citernes maçonnées.

Des études récentes et assez nombreuses faites par des chercheurs principalement en Iran, Inde et Brésil montrent que les extraits (méthanoliques, éthanoliques et aqueux) de feuilles et tiges de passiflores sont actifs sur le système nerveux central probablement en agissant sur les récepteurs aux benzodiazépines et au GABA.
(RAPPEL : Les benzodiazépines sont une classe de médicaments (type valium) que l'on utilise comme anxiolytiques et pour leur propriétés sédatives et calmantes. Le récepteur GABA joue un rôle clef dans la régulation de l'activité nerveuse dont l'activité cérébrale).

On comprend pourquoi les extraits de passiflore :

Les fleurs contiennent beaucoup moins de substances actives que les feuilles.

Des chercheurs indiens ont montré qu'une partie de l'extrait méthanolique permet de réduire l'effet de manque chez des animaux drogués (à la morphine, la nicotine, au cannabis ou l'alcool), donc d'atténuer la dépendance à ces drogues et d'en faciliter le sevrage.
L'association avec le valium facilite encore plus le sevrage de la drogue.
Ces mêmes chercheurs font l'hypothèse qu'un partie de l'effet de cet extrait de flavonoïde est du a une interaction avec le métabolisme hépatique de l hormone sexuelle male (testostérone).
Ils attribuent l'effet anxiolytique et l'amélioration de l'humeur à une augmentation de la quantité de testostérone libre dans le sang.
On peut relier cette hypothèse à l'usage traditionnel de la passiflore pour améliorer la fertilité masculine chez l'homme et même chez les animaux domestiques.




UTILISATIONS

PASSIFLORE POURPRE OFFICINALE

Troubles du sommeil et insomnie

C'est l utilisation principale de la passiflore pourpre officinale surtout quand c'est l'endormissement qui est difficile.
On peut l'utiliser chez l'enfant de plus de 6 ans mais pas chez la femme enceinte ou allaitant.

Anxiété légère avec troubles psychosomatiques

La passiflore est utile quand l'anxiété s'accompagne d'extrasystoles passagères, de troubles digestives fonctionnels ( éructations, ballonnement épigastrique ou colique, crampes digestives)
On peut la proposer aussi chez l'asthmatique pour prévenir la crise d'asthme nocturne ou pendant la journée pour diminuer la gêne respiratoire.
Egalement en cas de toux irritative, du grand enfant ou de l'adulte.

Nervosisme et irritabilité

Les extraits de passiflore remplacent les tranquillisants ou les sédatifs de synthèse aux effets secondaire nocifs surtout quand les troubles neuropsychiques sont de faible intensité : irritabilité de la ménopause ou lors de l'arrêt du tabac, de la suspension de médicaments tranquillisants ou sédatifs ou d'une cure de désintoxication alcoolique.

Exemples de posologie :

Infusion-décoction :

30 à 50 gr de feuilles dans un litre d'eau, bouillir 2 à 3 minutes, infuser 10 minutes.
Une tasse 3 à 4 fois par jour pour l'anxiété légère et le nervosisme ou deux tasses le soir pour s'endormir facilement

Teinture mère de passiflore pourpre :

Cet extrait alcoolique est plus efficace et plus facile à doser que l'infusion
30 à 50 gouttes 3 à 4 fois par jour
ou 30 à 60 gouttes le soir au coucher

Il existe de nombreuses spécialités pharmaceutiques (souvent en vente libre) qui contiennent des extraits de passiflore ( ou de la passiflore en poudre) souvent associés à d'autres plantes sédatives (comme l'aubépine par exemple).
Se conformer aux indications du laboratoire fabricant.

QUELQUES AUTRES PASSIFLORES

Citons 3 espèces parmi les nombreuse passiflores utilisées pour leur propriétés diététiques ou pharmacologiques.

Passiflora edulis

La maracuja ou grenadille est surtout connue pour l'arille sucrée de son fruit communément appelé fruit de la Passion.
On distingue deux variétés, l'originale en provenance de la forêt amazonienne dont le fruit est violacé et une forme mutante ou hybride très répandue maintenant sous les tropiques à fruit jaune ou verdâtre.
La pulpe comestible et très parfumée contient :
80% d'eau, 0,6% de protéines, 0% de lipides, 18 à 20% de glucides, 11mg/100g de calcium, 15 à 20mg/100g de vitamine C.
C'est donc une bonne source de vitamine C et de sucres naturels.

Les Amérindiens considèrent comme toxiques les feuilles, les fruits verts et les racines de passiflores.
Ils utilisent néanmoins la sève des feuilles ou des tiges écrasées comme anti-inflammatoire et anti-infectieux. Des utilisations semblables (vulnéraire, cicatrisante) se retrouvent dans d'autres régions (Antilles, pacifique sud). On applique les feuilles froissées ou légèrement chauffées sur les abcès, furoncles, ampoules infectées, petites plaies, contusions.

Passiflora quadrangularis

La barbadine, est une liane robuste à la tige quadrangulaire et au fruit assez gros (30 cm). c'est une plante des régions chaudes dont on consomme la pulpe sucrée et parfumée du fruit ainsi que son écorce charnue et assez épaisse.

Passiflora foetida

La petite passiflore fétide ou pomme liane collante ou maribouya est une plante des tropiques qui rampe et recouvre le sol et parfois les buissons.
En Polynésie, on mélange la sève des feuilles au lait de coco ( support traditionnel des " rau Tahiti ") pour obtenir un liquide vulnéraire, cicatrisant.

La décoction de feuille (une poignée pour un litre d'eau, bouillir 10 mn) est utile par voie externe pour ses vertus astringentes, anti-inflammatoires et anti-infectieuses : brûlures superficielles, plaies suintantes, "bourbouille".

Citons l'usage classique des feuilles comme emménagogue (à déconseiller).
Les populations traditionnelles considèrent la passiflore fétide comme plus efficace que les espèces "comestibles " de grande taille.
Une étude indienne très récente (2011) rappelle que cette petite liane possède de nombreuses propriétés pharmacologiques pas toujours exploitées : sédative, anxiolytique, antibactérienne et anticancéreuse in vitro, leishmanicide, antispasmodique, vulnéraire et que son extrait éthanolique favorise la cicatrisation de l'ulcère gastrique provoqué chez l'animal.
Cette plante ne fait pas partie des pharmacopées occidentales.

 

 


CULTURE DES PASSIFLORES

La propagation se fait grâce aux graines que l'on récolte sur les fruits mûrs légèrement flétris et que l'on peut mettre en terre immédiatement, il est préférable de ne pas faire sécher les graines trop longtemps, elles perdent lentement leur pouvoir germinatif.
Le bouturage est possible.
La passiflore est une liane qui nécessite un support pour bien se développer.
La pollinisation se fait grâce aux insectes et quand les espèces pollinisatrices (certaines guêpes) sont absentes les cultivateurs pollinisent à la main les fleurs de passiflores. La quantité de pulpe comestible est proportionnelle au nombre de graines, donc à la qualité de la pollinisation.

Les passiflores adaptées aux pays tempérés doux, comme la passiflore officinale, perdent leur feuilles en hiver mais sont persistantes par leur racine.
On cultive la passiflore officinale dans le sud et l'ouest de la France.

 


 

Tweet Suivre @phytomania

RESUME

DES LIANES AUX FRUITS COMESTIBLES ET AUX FEUILLES SEDATIVES
Il existe beaucoup d'espèces de passiflores, ce sont des lianes aux fleurs très décoratives qui sont principalement originaires d' Amérique du sud mais qui ont été introduites dans de nombreux pays. Leurs fruits contiennent une pulpe parfumée et comestible, les feuilles de la passiflore officinale sont sédatives et anxiolytiques, favorisant le sommeil et calmant l'irritabilité.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania