PHYTO MAGAZINE le magazine de Phytomania

flux rss : abonnez vous au magazine de Phytomania

NUMERO 6

Dans ce magazine :

VIH, SIDA et le Mamala : la prostratine.

La feuille de coca il y a trente ans

Actualités pharmacologiques : le Noni

Petites annonces des producteurs de plantes médicinales et de phytomédicaments

Sommaire Numero 6





LE NONI, MORINDA CITRIFOLIA
OU LA "MONDIALISATION" D'UNE PLANTE MEDICINALE POLYNESIENNE
GRACE A INTERNET

Le noni, Morinda citrifolia, est un petit arbre, probablement originaire de l’Asie du Sud Est, qui est maintenant très répandu sous les tropiques.
Les Maoris (Polynésiens), au cours de leur migration, l'ont transporté avec eux, sur leurs pirogues, de l'Asie jusqu'à Hawaii. Pour eux c'était une plante médicinale et magique qu'ils pouvaient aussi consommer, malgré son mauvais goût, en cas de grandes famines, fréquentes sur ces îles paradisiaques. ( Voir aussi la fiche noni a www.phytomania.com/noni.htm).
Les ethnopharmacologues connaissent depuis longtemps les utilisations traditionnelles du noni dans le monde polynésien mais il a fallu l'initiative d'une compagnie américaine ( compagnie Morinda inc.) et le développement mondial d’Internet à partir de 1999-2000, pour que le Noni soit connu, puis commercialisé dans le monde entier.
On peut maintenant trouver des extraits de noni, ou du jus de noni, aussi bien dans les magasins "bio et naturels" des pays développés que sur les marchés indiens d’Amérique du sud, en Equateur, au Pérou ou en Bolivie.

LE NONI PLANTE MIRACLE

Le noni a en effet la réputation d'une plante médicinale capable de renforcer les défenses immunitaires de l'organisme et de lutter contre la dégénérescence cancéreuse.
Plus accessoirement on le connaît comme antalgique, anti-arthrosique, anti-inflammatoire, anti-bactérien, antifongique, antiviral, amaigrissant, anti-radicaux libres.

Cette réputation est-elle justifiée?
Au début 2008 on peut dire que si le noni est un peu mieux étudié sur le plan pharmacologique, par contre aucune étude clinique n'existe sur le noni ou ses extraits.
La société Morinda a soutenu une revue bibliographique (1) et quelques études sur le potentiel pharmacologique in vivo et in vitro ou la non-toxicité du noni.
A ma connaissance, il n'y a pas d'étude clinique ou d'enquête publique sur les vertus anticancéreuses du noni réalisées par une équipe indépendante des distributeurs de noni.
Le noni est un "complément alimentaire" autorisé à la vente dans la plupart des pays. On le considère comme sans danger, bien que quelques cas d'hépatites toxiques lui soit incriminés, mais sans preuves directes.

QUELQUES ETUDES PHARMACOLOGIQUES RECENTES SUR LE NONI

Le noni plante anticancéreuse (2)
Une équipe de chercheur de l'université d’Hawaii a déterminé le pouvoir immunostimulant d'un extrait de noni, enrichi en polysaccharides, et son action, chez la souris, sur des cellules cancéreuses (sarcome 180). Les résultats sont encourageants : 25 à 45% des souris infectées sont guéries par cet extrait de noni.
L'expérience montre que le noni agit en augmentant l'activité des cellules spécialisées dans la défense de l'organisme (lymphocytes T et NK). Elle révèle aussi la synergie d'action entre les extraits de noni et de nombreuses substances antimitotiques communément utilisées en chimiothérapie (cisplatine, adriamycine, bléomycine, vincristine, 5-fluoro-uracile etc..).
L'action des extraits de noni est modulée par les cytokines, exemple : augmenté par l'interféron gamma, diminué ou supprimé par l'interleukine 4 ou 10.
Les extraits de noni seraient donc utilisables en synergie avec d'autres antimitotiques.
Cette étude confirme les résultats d'un travail comparable de la même équipe publié en 1992.


Le noni plante antalgique et anti-inflammatoire (3 et 4)
Les Polynésiens, passé la soixantaine, ont l'habitude de faire des cures de jus de noni, pour rester jeunes et surtout pour lutter contre les douleurs arthrosiques et rhumatismales.
En cas d'inflammation aiguë d'une articulation, ils appliquent un morceau de noni sur la partie la plus douloureuse.
Les travaux de chercheurs américains et d'une équipe française ont montré le pouvoir analgésique et sédatif du jus de noni chez la souris. Il semblerait aussi que le noni ait un pouvoir anti-inflammatoire intermédiaire entre celui de l'aspirine et celui d'un anti-inflammatoire non stéroidien comme l'indométacine (indocid).

Le noni anti-bactérien et l'art dentaire (5)
Dans une étude très récente, des chercheurs d'un collège de médecine dentaire de Floride ont testé le jus de noni, l'hypochlorite de sodium (javel) et un antiseptique classique, la chlorhexidine (biseptine) comme anti-infectieux dentaire. La bactérie infectante étant Enterococcus faecalis.
Il s'agit de protéger et préparer une dent dévitalisée. Le résultat : le jus de noni est le premier jus de fruit utilisable comme alternative à l'hypochlorite de sodium (javel) pour nettoyer une dent en dentisterie intracanalaire.

Notes

1 - Acta Pharmacol Sin 2002 Dec; 23 (1 2): 1127 -1141 Morinda citrifolia (Noni): A literature review and recent advances in Noni research. WANG Mian-Ying, Brett J WEST, C Jarakae JENSEN, Diane NOWICKI, SU Chen, Afa K PALU, Gary ANDERSON
2 - Phytother Res. 2003 Dec;17(10):1158-64. Antitumour potential of a polysaccharide-rich substance from the fruit juice of Morinda citrifolia (Noni) on sarcoma 180 ascites tumour in mice. Furusawa E, Hirazumi A, Story S, Jensen J.
3 - Planta Med 1990 Oct;56(5):430-4 Analgesic and behavioural effects of Morinda citrifolia. Younos C, Rolland A, Fleurentin J, Lanhers MC, Misslin R, Mortier F. Laboratoire de Pharmacognosie, Université de Metz, France
4 - Journal of Ethnopharmacology Volume 85, Issue 1 , March 2003, Pages 25-32 A cross-cultural study: anti-inflammatory activity of Australian and Chinese plants Rachel W. Li et al.
5 - J Endod. 2008 Jan;34(1):66-70 Evaluation of Morinda citrifolia as an Endodontic Irrigant. Murray PE, Farber RM, Namerow KN, Kuttler S, Garcia-Godoy F.

Qui sommes nous ? | Contact | ©2008 PHYTOMANIA
Tweet Suivre @phytomania