ENGLISH

BOURRACHE

bourrache officinale crédit Wikipedia BORAGO OFFICINALIS


BORAGINACEAE

Les Boraginacées sont des plantes répandues dans le monde entier, elles possèdent très souvent une inflorescence caractéristique "scorpioïde" ( en forme de scorpion).

Le genre Borago comprend 3 ou 4 espèces en Eurasie.

Borago officinalis est originaire de l'Europe centrale et de l'Europe du Sud, son appellation bourrache vient de l'arabe ( = plante sudorifique).

C'est une plante assez courante, annuelle (elle disparait en hiver), on la reconnait à son apparence "velue" et ses jolies fleurs bleues.

La bourrache officinale est une plante médicinale traditionnelle en Europe et Afrique du Nord, elle est également consommée de façon traditionnelle en Europe comme légume vert ou pour aromatiser ou décorer des plats.

Depuis quelques dizaines d'années les pharmacologues ont attiré l'attention sur le contenu de ses feuilles et tiges en alcaloïdes potentiellement toxiques (alcaloïdes pyrrolizidiniques), et la majorité des phytothérapeutes déconseillent désormais leur utilisation en traitement prolongé.

Les graines de bourrache contiennent une huile cosmétique et médicinale souvent dépourvue d'alcaloïdes toxiques.

La fleur de bourrache crédit Wikipedia

BORAGO OFFICINALIS BOURRACHE PLANTE MEDICINALE ET CULINAIRE HUILE DE GRAINE COSMETIQUE ET MEDICINALE ANTINFLAMMATOIRE RHUMATISME ECZEMA DERMATOSE DIABETE TROUBLES CARDIOVASCULAIRES



COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

FEUILLES TIGES ET FLEURS DE BOURRACHE

Les feuilles et les tiges contiennent :

- des substances mucilagineuses et de l'allantoïne : cicatrisants, régénérateurs tissulaires, anti-inflammatoires,

- des flavonoïdes anti-inflammatoires et antioxydants,

- des sels minéraux : calcium et surtout des sels de potassium qui favorisent la diurèse,

- des alcaloïdes pyrrolizidiniques : en très petites quantités mais toxiques par accumulation pour le foie (hépatotoxiques) et le système nerveux (neurotoxiques), peut-être cancérigènes et pouvant provoquer des malformations du foetus (tératogènes).

LES GRAINES OLEAGINEUSES DE BOURRACHE, HUILE DE BOURRACHE



Les petites graines noires de bourrache renferment environ 30% de corps gras huileux, dont la composition des principaux acides gras est la suivante:

acide palmitique (saturé) : 10%
acide stéarique (saturé) : 4,5%
acide oléique (insaturé omega 9) : 20%
acide linoléique (insaturé omega 6) : 36%
acide gamma linolénique (insaturé omega 6) : 21%
acide alpha linolénique (insaturé omega 3) : 4,5%
acide arachidique (saturé) : 2,5%

L'insaponifiable de cette huile contient des phytostérols et de la vitamine E (tocophérols) puissants antioxydants, protecteurs tissulaires notamment pour la peau .

Le pourcentage des acides gras de l'huile de bourrache peut varier en fonction de la variété de culture et des conditions de culture.

On peut noter le POURCENTAGE ELEVE EN ACIDES GRAS INSATURES qui fait l'intérêt de cette huile dans le domaine cosmétologique mais aussi pour limiter certaines réactions inflammatoires chroniques .

L'acide gamma linolénique, dont le pourcentage dans l'huile de bourrache est élevé, est en-effet rapidement transformé dans l'organisme en précurseurs de prostaglandines et de leucotriènes, deux familles chimiques de composés modulants les réactions inflammatoires et immunitaires.

L'huile de bourrache (au même titre que les huiles de graines de cassis et d'onagre) est prescrite ou testée dans les cas :
- de dermatose (eczéma, dermatite atopique),

- douleurs articulaires (polyarthrite rhumatoïde),

- athsme bronchique chronique,

- et d'autres affections avec composante inflammatoire ( ex : diabète, troubles cardiovasculaires).

L'huile de bourrache possède également des propriétés cosmétologiques : "nourrissantes", réhydratantes et protectrices pour la peau.

La majorité des huiles de bourrache ne contiennent pas d'alcaloïdes toxiques (sinon quelques traces chimiques). Ils sont éliminés au moment de l'extraction et de la purification de l'huile.
Par contre le tourteau de graines en contient.



UTILISATIONS

 

FEUILLES ET TIGES DE BOURRACHE EN UTILISATION INTERNE

En MEDECINE TRADITIONNELLE la bourrache ou ses extraits étaient préconisés :

- dans les maladies infectieuses surtout virales (type grippe),
- dans les maladies du tractus urinaire : néphrites, lithiase urinaire (calcul urinaire),
- dans les affections broncho-pulmonaires.
On utilisait son pouvoir diurétique, "dépuratif" et "adoucissant" sur les voies respiratoires.

Désormais les PHYTOTHERAPEUTES ne prescrivent plus de traitement interne à base de bourrache à cause de la toxicité chronique des alcaloîdes qu'elle contient.

Ci-dessous le résumé d'une étude de 2019 très compléte ( en Anglais) sur les alcaloïdes pyrrolizidiniques :
Molecules. 2019 Feb; 24(3): 498.
publiée le 30 janvier 2019
doi: 10.3390/molecules24030498
Pyrrolizidine Alkaloids: Biosynthesis, Biological Activities and Occurrence in Crop Plants
Sebastian Schramm, Nikolai Köhler, and Wilfried Rozhon

<< Les alcaloïdes pyrrolizidiniques représentent l'une des classes les plus importantes de toxines d'origine naturelle en raison de leur large distribution et de leur risque élevé de consommation involontaire dans des produits naturels contaminés tels que les céréales, le miel, le lait, les tisanes et les médicaments.
De nombreuses études ont mis en évidence le potentiel hépatotoxique , génotoxique, cytotoxique , cancérigène et neurotoxique des alcaloïdes pyrrolizidiniques d'origine naturelle.
Les symptômes possibles de toxicité des alcaloïdes pyrrolizidiniques sont les suivants: maladie veino-occlusive hépatique, cirrhose du foie, mégalocystose et cancer.
En outre, ils peuvent provoquer une hypertension artérielle pulmonaire chronique et des anomalies congénitales.
Plusieurs cas d'intoxications et d'épidémies d'intoxications causés par des aliments contaminés par les alcaloïdes pyrrolizidiniques ont été documentés.
Les deux sources principales d'intoxication chez l'homme sont la consommation de grains de céréales contaminés par des graines de mauvaises herbes contenant des alcaloïdes pyrrolizidiniques et l'utilisation de plantes comestibles ou de plantes médicinales contenant des alcaloïdes pyrrolizidiniques à des fins médicinales et diététiques >>

D'autres plantes médicinales traditionnelles contiennent également ces alcaloïdes : par exemple, la consoude (Symphytum officinale), le tussilage (Tussilago farfara), l'eupatoire (Eupatorium cannabinum).

FEUILLES ET TIGES DE BOURRACHE EN USAGE EXTERNE

L'utilisation de la DECOCTION de bourrache (filtrée) ou de la purée de bourrache (après cuisson) en usage externe reste possible, on exploite la présence de composés anti-inflammatoires adoucissants et cicatrisants et les alcaloïdes ne pénétrent pas (ou très peu) dans l'organisme.

On peut soigner des irritations cutanées, démangeaisons, petites ulcérations cutanées lentes à cicatriser.



UTILISATION ALIMENTAIRE des FEUILLES et des FLEURS DE BOURRACHE

Le goût particulier (rappelant le concombre) des feuilles fraiches de bourrache, permet de d'aromatiser certains plats de crudités.

Les jolies fleurs bleues de la bourrache servent à décorer et à aromatiser des salades ou des plats de légumes. (on peut les utiliser fraiches ou sèches)

Dans ces deux cas l'apport en alcaloïdes est faible, ponctuel et le risque pour la santé est minime.

Eviter néanmoins de consommer de la bourrache en cas de maladie du foie (troubles hépatiques) ou pendant la grossesse.


HUILE DE GRAINES DE BOURRACHE


Plus de la moitié des triacylglycérols (corps gras) de l'huile de graine de bourrache ont des acides gras polyinsaturés (linoléique et gamma linolénique) qui se transforment dans l'organisme en précurseurs de substances régulant les réactions inflammatoires et immunitaires.

C'est donc une HUILE INTERESSANTE DU POINT DE VUE MEDICAL.


Des traitements comprenant cette huile de bourrache sont utilisés :

- en cas d'inflammation chronique des articulations (ex : polyarthrite rhumatoïde),

- de dermatoses aux composantes inflammatoires locales importantes (eczéma, dermatite atopique),

- d'asthme bronchique chronique (l'asthme étant à la fois un trouble allergique et inflammatoire),

- dans des affections où l'inflammation des tissus compliquent la maladie : diabète de type 2, certaines affections neurologiques et cardiovasculaires.

Exemple de posologie : une gélule de 1g d'huile de bourrache, deux fois par jour.

L' AUTOMEDICATION D'HUILE DE BOURRACHE N'EST PAS RECOMMANDEE, il doit y avoir un suivi médical pour éviter une surcharge en acides gras polyinsaturés qui peut parfois aggraver et non atténuer une réaction inflammatoire .

L'huile de bourrache est une très bonne huile pour les SOINS DE LA PEAU, des ongles ou des cheveux.

On peut l'utiliser en application directe (peau, ongles, cheveux et cuir chevelu) ou en mélange dans des préparations à visée cosmétologiques : crème, baume, shampooing (quelques gouttes d'huile appliquée sur les cheveux avant d'ajouter le shampooing).


CULTURE DE LA BOURRACHE

C'est une plante très facile à cultiver, d'un aspect agréable avec ses belles fleurs bleues qui attirent les abeilles.

Il existe des variétés horticoles avec d'autres couleurs de fleur.

La bourrache s'associe à des cultures de légumes, prévenant peut-être certaines attaques de parasites.

On la sème en place au printemps et les graines survivant à l'hiver assurent la pérennité de la plantation.

La bourrache peut devenir invasive et prendre un peu trop de place dans le jardin.

On la cultive à grande échelle pour la production d'huile mais comme la production de graines est étagée , leur récolte en est compliquée.


RESUME

LA BOURRACHE OFFICINALE PLANTE ET HUILE MEDICINALE

La bourrache est une plante médicinale utilisée traditionnellement en Europe et Afrique du Nord depuis fort longtemps cependant son contenu en alcaloïdes toxiques en limite l'utilisation en médecine moderne.
L'huile de ses graines contient un pourcentage élevé en acides gras insaturés.
On l'utilise pour diminuer l'inflammation dans des troubles articulaires, des dermatoses, l'asthme, le diabète.
C'est une huile intéressante pour les soins de la peau, des ongles ou des cheveux. Les feuilles et les fleurs de bourrache décorent et aromatisent des salades de crudités ou des plats traditionnels.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania