Accès aux autres pages de phytomania.com

ENGLISH

IF COMMUN
IF DE L'OUEST
IF DU JAPON
IF DU CANADA

Taxus baccata : crédit Wikipedia
TAXUS BACCATA
TAXUS BREVIFOLIA
TAXUS CUSPIDATA
TAXUS CANADENSIS

TAXACEAE

Les arbres du genre Taxus sont originaires de l'hémisphère Nord.
Ce sont des conifères non résineux au feuillage persistant.

Malgré leur appartenance au groupe des conifères ils ne possèdent pas de véritables cones mais des fruits contenant une seule graine entourée par une arille colorée en rouge, mucilagineuse et sucrée.

Ce sont des arbres à croissance lente et à grande longévité (jusqu'à 1000 ans), les ifs sont dioiques ,il ya des arbres males et des arbres femelles qui seuls donneront des fruits à condition de ne pas se trouver trop éloignés des pieds males.

La plupart des ifs sont très toxiques, toutes les parties de l'arbre (feuilles,graines, racines,bois) le sont sauf l'arille colorée entourant le graine.

Pendant longtemps les ifs étaient seulement des arbres connus pour leur grande toxicité et leur longévité, on les associait à des rituels magiques souvent mortuaires.

Depuis les années 1970-1980 ces plantes sont devenues importantes comme source de médicaments anticancéreux très puissants.

L'if commun qui peut atteindre une grande taille était très répandu en Europe dans les temps anciens, mais il a été progressivement détruit à cause de sa toxicité pour les animaux (surtout les chevaux) et pour son bois (fabrication industrielle de grands arcs et d'arbalètes au moyen-âge).

Les ifs nord américains (brevifolia et canadensis) sont plus discrets et moins répandus, les amérindiens utilisaient également leur bois (arc, outils, pagaies).

L'if du Japon est également présent dans le sud est de la Russie, le nord de la Chine et en Corée, c'est un arbre qui peut atteindre une grande taille (15 à 18 metres), il n'est pas rare car c'est un arbre ornemental.

Deux autres ifs d'Asie sont très étudiés : Taxus chinensis et Taxus wallichiana, certains botanistes les considèrent comme des variétés ou des sous-espèces de Taxus baccata.

L'écorce de l'if de l'ouest a été la première source du PACLITAXEL (TAXOL) et des jeunes rameaux des feuilles de l'if d'Europe (ou commun) Les chimistes Français ont extrait un précurseur chimique du DOCETAXEL

PACLITAXEL et DOCETAXEL sont très employés en chimiothérapie anticancéreuse, la demande mondiale de ses produits augmente régulièrement.

Taxus baccata : crédit WikipediaFruit de l'if avec son arille rouge comestible , la graine est toxique.

IF COMMUN IF DU JAPON IF DE L'OUEST AMERICAIN TAXUS BACCATA ARBRES TOXIQUES CHIMIOTHERPIE ANTI CANCEREUSE PACLITAXEL DOCETAXEL TAXOL TAXOTERE



COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

FRUITS DE L'IF


Le fruit des ifs possède en général une partie charnue colorée en rouge, l'arille, qui entoure une graine unique.

L'arille est comestible, elle attire les oiseaux frugivores qui rejettent la graine intacte dans la nature favorisant ainsi la propagation des ifs.
L'arille contient des sucres, des protèines, une faible quantité de lipides dont des acides gras insaturés, des sels minéraux et des vitamines.

La graine est dangereuse, elle contient des composés très toxiques (mais très amers) qui se libérent quand on l'écrase.

FEUILLES, BOIS, ECORCE, RACINES, GRAINES DES ARBRES DU GENRE TAXUS

Toutes les parties des ifs (hormis l'arille précitée) sont toxiques.
la toxicité varie en fonstion de l'espèce de l'if.

Taxus baccata (if d'Europe), Taxus brevifolia (if de l'Ouest Américain), Taxus cuspidata (if du Japon) sont les plus toxiques.

Deux types de composés sont principalement responsables de cette toxicité:

-TAXINES
Ce sont des alcaloides (nombreux, les plus importants sont taxine A et B) qui inactivent les canaux ioniques (calciques et sodiques) notamment des cellules du muscle cardiaque provoquant un irrégularité de son fonctionnement juqu'à l'arret du coeur.

Les symptomes d'intoxication sont :
- irrégularité des battementdu coeur (arythmie),
- baisse de la tensions artérielle (hypotension),
- vertiges et maux de tete,
- il y a des signes digestifs associés ; douleurs abdominales, diarrhée, vomissement,
- en l'absence de soins d'urgence en service de soins intensifs : perte de conscience, arret cardiaque et respiratoire.

L'intoxication se fait en général en mangeant voluntairement des feuilles d'if ou un extrait de feuilles, mais les taxines peuvent également pénétrer à travers la peau (attention quand on entretien une haie d'if) ou par voie respiratoire (poussière de bois par exemple)

Il n'y a pas d'antidotes hormis peut-etre des anticorps antidigoxine (antidigitaline).

Curieusement les animaux herbivores qui évitent de consommer des plantes toxiques se laissent tenter par le feuillage de l'if qui reste toxique même une fois sec et sur le sol.
La dose mortelle (léthale) minimum varie selon les animaux :
- les chevaux y sont très sensibles (1 à 2 mg par kg),
- les cochons aussi (3,5 mg par k),
- les chèvres beaucoup moins(60 mg par kg) ainsi que les cerfs et les chevreuils,
- les oiseaux (dont les poulets) sont assez résistants (80 mg par kg).

Il n'y a pas à ma connaissance d'utilisation de ces alcaloides taxines en médecine sauf pour la recherche médicale.

TAXANES

Les taxanes ont une structure chimique très voisine des taxines mais ne sont pas considérées comme des alcaloides par les chimistes.

Ce sont certaines de ces taxanes qui sont utilisées directement ou après modification chimique en cancérologie.

L'action recherchée par les pharmacoloques est un bloquage de la mutiplication cellulaire (mitose) des cellules cancéreuses.

A l'heure actuelle 3 taxanes sont employées massivement en chimiothérapie anticancéreuse:

- le PACLITAXEL ou TAXOL ((1992) qui est une substance naturelle,
- le DOCETAXEL ou TAXOTERE (1996) qui est une transformation chimique (hemisynthèse) d'un composé naturel,
- et plus récemment le CABAZITAXEL ou JEVTANA (2010) également semisynthétique.

Ces substances sont des poisons du fuseau mitotique, organe temporaire dans la cellule qui commande les mouvements des chromosomes dans la reproduction cellulaire (mitose), il y a bloquage de la mitose.

Ces médicaments anticancéreux sont utilisés pour controler princialement les cancers de l'ovaire, du poumon ,du sein, mais aussi de la prostate, et de l'oropharynx.
Ces taxanes sont de substances très toxiques mais existent en petite quantité dans les feuilles ou l'écorce des ifs.

ORIGINE DES TAXANES

La demande mondiale des ces médicaments anticancéreux augmente au point que la récolte des feuilles ou de l'écorce des ifs ne suffit plus et aboutit à une destruction massive de ces arbres à croissance très lente.
Actuellement les pharmacologues pensent que le paclitaxel est probablement synthétisé dans l'if principalement par des champignons endophytes (qui vivent dans les tissus de l'arbre).
En-effet certains de ces champignons endophytes isolés et mis en culture fabriquent du paclitaxel ce qui résoudra peut-etre le problème d'approvisionnement en ces médicaments très importants.

CULTURE DES IFS

Les ifs sont des arbres très rustiques et peu exigeants.
On les propage par semis ou par bouturage (dans ce cas on sait quel sexe aura l'arbre).
Les ifs ont un feuillage très dense et une croissance lente ce qui permet de les tailler pour obtenir des haies touffues ou des arbres aux formes variées (un peu comme le buis).
Il faut plusieurs centaines de tonnes de jeunes rameaux feuillus d'if chaque année rien qu'en France pour fabriquer les médicaments anticancéreux.

Il existe de centres de collecte des tailles d'if et aussi de petites sociétés qui gèrent cette collecte (comme EVOGREEN dans le grand est).

ATTENTION
les feuilles d'ifs sont très toxiques, il est hors de question d'essayer de se soigner avec des feuilles d'ifs.
Les produits anticancéreux existent en toute petite quantité dans ces feuilles et sont extraits, purifiés et dosés par des techniques chimiques complexes.
Ce sont des substances très toxiques dont le dosage en thérapeutique anticancéreuse est très précis.





RESUME

Les IFS ou TAXUS des arbres toxiques source de médicaments anticancéreux
Les IFS sont présents dans l'hémisphère Nord ce sont des conifères non résineux très toxiques mais qui contiennent en petite quantité des substances très utiles pour lutter contre de nombreux cancers (ovaire, poumon, sein, prostate, bouche et gorge). Ils sont faciles à cultiver, leur fruit est en partie comestible mais la graine est toxique.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania