Accès aux autres pages de phytomania.com

ESPANOL


ENGLISH

KUDZU
KUZU

Kudzu credit wikipedia PUERARIA MONTANA VAR LOBATA
PUERARIA PHASEOLOIDES
PUERARIA TUBEROSA

FABOIDEAE
FABALES



La vigne ou liane KUDZU (ou Kuzu au japon) est un nom qui correspond à plusieurs espèces ou variétés de Pueraria.

L'espèce médicinale principale ou "vrai" kudzu est Pueraria montana variété lobata, originaire de l'Asie tempérée et Asie du Sud est ( exemples: Chine, Japon, les Corées, Philippines, Vietnam, Malaisie, Thailande)

C'est une plante utilisée par les médecins Chinois depuis plusieurs milliers d'années, elle est également importante dans les médecines traditionnelles Coréennes et Japonaises, c'est aussi une plante comestible par son tubercule riche en glucides.

Pueraria tuberosa est le "kudzu" de l'Inde et du népal, très utilisé en médecine ayurvédique.

Pueraria phaseoloides est très proche du "vrai" kudzu, plus adapté au régions chaudes et tropicales, ses tubercules sont de petites tailles alors que ceux du "vrai" kudzu sont de grandes tailles, c'est une des seules différences visibles.

Les espèces de Pueraria peuvent s'hybrider et donc compliquer un peu plus leur détermination botanique.

Le Kudzu proprement dit d'Asie ou les espèces pures ou hybridées de Kudzu ont été introduites volontairement ou accidentellement dans de très nombreux pays (par exemple au USA, dans de nombreuses iles du pacifique (Vanuatu, Fidji, Nouvelle Calédonie) , en Australie, plus récemment au Brésil).

Le kudzu est souvent considéré comme une plante invasive car c'est une plante-liane avec des tiges radicantes qui se développe très vite qui court sur le sol en le recouvrant complétement avec un feuillage dense (qui étouffe la végétation) mais qui peut aussi recouvrir les arbres jusqu'à une dizaine de mètres, parfois plus et les faire dépérir. Elle est peu sensible à la qualité du sol puisque c'est une légumineuse qui capte l'azote de l'air.
Elle peut survivre au froid dans le sol et réapparaitre au printemps grâce à ses racines très développées et riches en substances de réserve.


Kudzu credit wikipedia Kudzu credit wikipedia


KUDZU PUERARIA MONTANA VAR LOBATA PUEARIA PHASEOLOIDES PUERARIA TUBEROSA RACINE COMESTIBLE SEVRAGE ALCOOLIQUE TABAGIQUE ANGINE DE POITRINE SENESCENCE DIABETE 2 PLANTE ENVAHISSANTE




COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

LES RACINES TUBEREUSES DE KUDZU

Les racines du vrai Kudzu sont parfois très développées pouvant peser plusieurs dizaines de Kg chez un plante âgée, elle contiennent :

- des glucides : amidon, saccharose, glucose, parfaitement comestibles et digestibles,

- des protides: acides aminés en petite quantité mais avec certain acides aminés importants pour le bon fonctionnement de l'organisme ( lysine, méthionine, phénylalanine, leucine, valine, histidine, thréonine),

- des sels minéraux de sélénium, zinc, manganèse,

- des composés phénoliques : des isoflavones que l'on trouve également dans d'autres fabales ( soja, trèfle), les plus caractéristiques et abondantes sont :la puérarine (la plus abondante) et daidzéine, daidzine, génistéine, génistine.
Ces isoflavones ont une structure chimique voisine des oestrogènes (hormone femelle), ce sont des phytoestrogènes,

- d'autres composés pharmacologiquements actifs en petites quantités : saponosides, trace d'alcaloides.

Ce sont surtout les isoflavones qui sont intéressantes d'un point de vue pharmacologique :

LIMITATION DE LA CONSOMMATION D'ALCOOL

- Les isoflavones de kudzu permettent de limiter la consommation de boissons alcoolisées chez les humains comme chez les animaux (études sur le hamster doré). Le mécanisme d'action n'est pas bien défini, il y a au moins deux hypothéses.

Une action de type antabuse (en ralentissant le métabolisme de l'alcool éthylique transformée en éthanal) ce qui provoque des troubles variées et des malaises et donc un dégoût des boissons alcoolisées.

Une action directe ou indirecte sur le métabolisme de la dopamine et de la sérotonine , deux neuromédiateurs cérébraux très importants qui, entre autres, agissent sur notre comportement, nos émotions, nos désirs, notre humeur.

EFFET CARDIOVASCULAIRE

Les isoflavones du kudzu provoquent une diminution de la pression sanguine par un effet probablement analogue aux betabloquants. L'action sur la pression systolique cardiaque est faible mais la vasodilatation des petits vaisseaux artériels entraine une meilleur oxygénation du coeur (artères coronaires) et du cerveau.

EFFET OESTROGENIQUE

- Les isoflavones par leurs effets oestrogéniques, limiteraient les bouffées de chaleur et l'ostéoporose chez les femmes surtout au début de la ménopause.

- Les phytoestrogènes donc les isoflavones du Kudzu peuvent agir sur les cancers hormonodépendants (cancer du sein, de l'utérus, de la prostate). Les études nombreuses sont parfois contradictoires, les cancers peuvent être ralentis ou au contraire favorisés.

- Le kudzu ou ses extraits sont contrindiqués chez les personnes traitées par le tamixofène et plus généralement chez les patients traités pour cancer avec un traitement de type "hormonal" ( exemple : cancer du sein).

DIABETE DE TYPE 2

Les extraits de la racine de kudzu sont très intéressants en cas de diabète de type 2 : Il favorisent l'utilisation par les muscles des lipides qui s'y sont accumulés et que l'organisme n'arrive plus à métaboliser.

Le kudzu et ses extraits doivent cependant être utilisés avec prudence quand on a déja un traitement antidiabétique. Il y a risque de destabilisation du diabète ( risque d'hypoglycémie).

Petit rappel : normalement l'insuline sécrétée par le pancréas facilite l'utilisation de ces graisses stockées mais dans le diabète de type 2, cela ne fonctionne plus il se développe une "résistance à l'insuline", qui s'aggrave de phénomènes inflammatoires chroniques.

PROTECTION HEPATIQUE

Les saponosides et l'isoflavone puérarine ont un effet protecteur vis-à-vis de l’hépatotoxicité induite (études chez l'animal), elles sont donc hépatoprotectrices in vitro et chez l'animal (souris)

LES FLEURS DE KUDZU

Les tiges et les feuilles contiennent quelques composés pharmacologiquement actifs notamment anti-inflammatoires mais les fleurs paraissent plus intéressantes, elles renferment :

- Plusieurs composés , principalement la tectorigénine et la génistéine, qui s'opposent au développement cancéreux ou qui favorisent la mort des cellules cancéreuses (apoptose) ces études n'ont pas été réalisées sur des organismes vivants mais seulemnt in vitro sur des cultures cellulaires.

- Des composés phénoliques anti-inflammatoires.




UTILISATIONS

LE KUDZU PLANTE MEDICINALE TRADITIONNELLE ASIATIQUE

En Chine les extraits de kudzu (gé gen) sont utilisés traditionnellement et principalement :

- en cas de fièvre ( généralement secondaire à un infection virale) qui s'accompagne de courbatures avec "douleurs vertébrales" (cou , nuque, dos),
- en cas de symptomes évoquant une hypertension artérielle : maux de tête, sensations vertigineuses, troubles de l'audition y compris acouphènes,
- en cas de troubles diarrhéiques avec sensation de soif (signe de deshydratation),
- et curieusement pour faciliter l'apparition de l'éruption cutanée de la rougeole (érythème morbilleux) qui précède la fin de la maladie.

Les extraits de kudzu ont aussi des indications plus modernes:

- troubles liés à l'insuffisance coronarienne (angine de poitrine, suite d'infarctus du myocarde),

- troubles liés à une mauvaise circulation sanguine cérébrales (suite d'AVC, sénescence),

- diabète de type 2,

- bouffées de chaleur et autres troubles qui accompagnent la ménopause,

- régime amaigrissant.

Les médecins et herboristes Asiatiques prescrivent en général des mélanges de plantes médicinales, cependant le gé gen peut aussi s'utiliser seul :
- en infusion-décoction de la racine sèche fragmentée ou en poudre : 5 à 15 g de racine dans 1/2 litre d'eau 2 à 3 minutes d'ébulition puis 15 minutes de refroisissement, à consommer dans la journée.
- en injection intraveineuse d'extraits de kudzu (puérarine), mais ce n'est pas encore préconisé dans la médecine occidentale.

Le kudzu est en général associé à d'autres plantes médicinales traditionnelles en Asie : par exemple le gé gen tang préconisé pour atténuer les effets de la "grippe" ou du "rhume".
Il contient 6 plantes : Pueraria lobata, Ephedra sinica, Paeonia lactiflora, Cinnamomum cassia, Zingiber officinale, Glycyrrhiza uralensis, Zizyphus zizyphus.

LE KUDZU COMPLEMENT ALIMENTAIRE pour le SEVRAGE alcoolique ou tabagique

A ma connaissance il n'y a pas de médicaments à base de kudzu dans les pharmacies occidentales par contre il existe de très nombreux compléments alimentaires contenant des extraits de kudzu, ils sont en général titrés à 8 % en isoflavones.

On les utilise principalement pour accompagner un SEVRAGE alcoolique ou tabagique ou diminuer sa consommation alcoolique ou de tabac.
Se référer à la posologie conseillée par le fabricant.

LE KUDZU PLANTE ALIMENTAIRE

La racine de kudzu est riche en fécule alimentaire on peut la cuire après fragmentation sans préparation particulière comme un légume.
Mais on utilise plutôt la fécule ou "farine ou poudre de kudzu" dans toute l'Asie pour:
- épaissir des soupes ou des sauces,
- faire des entremets ou des patisseries particulières.

Les très jeunes feuilles et tiges de kudzu sont comestibles comme légumes verts.


LE KUDZU PLANTE FOURRAGERE


Les feuilles et les jeunes tiges de kudzu sont un excellent fourrage frais ou sec très apprécié par les herbivores.
Le broutage est d'ailleurs la seule façon naturelle et économique de contrôler cette plante naturellement invasive .
Un broutage intensive et répété peut même éliminer le kudzu.

LE KUDZU PLANTE UTILE

Le kudzu peut régénérer des sols très abimés, c'est une légumineuse qui enrichit le sol en azote et qui peut servir d'"engrais" vert. MAIS C'EST UNE PLANTE QU'IL FAUT CONTROLER, car elle peut devenir invasive.

Le kudzu est une plante textile traditionnelle en Asie, on peut l'utiliser pour faire du papier de qualité.

Récemment on pense utiliser le kudzu comme "biomasse" pour produire du méthane ou de l'éthanol.

Les fleurs de kudzu sont pollinisées par les insectes notamment les abeilles qui en font un très bon miel.


CULTURE DU KUDZU

Cette plante considérée comme invasive dans beaucoup de pays (notamment dans le sud-est des USA) est pourtant cultivée en Asie et tolérée dans certaines iles du Pacifique.

La propagation de toutes les variétés ou espèces de kudzu se fait :
- en utilisant les graines qui sont nombreuse mais qui ne ne germent pas toutes,
- en utilisant des fragments de racines , plus spécifiquement le "collet" des tubercules (c'est ce qui est le plus rapide)
- en bouturant des tiges de kudzu.
Le kudzu peut se récolter comme plante fourragère mais il faut bien le sécher.

Les tubercules sont déterrés avant la periode froide ou fraiche et conservés au frais et à l'ombre.

Il est assez difficile d'éliminer le kudzu bien installé par des moyens mécaniques ou chimiques. Seuls les animaux brouteurs pourront détruire l'ensemble des feuilles et tiges ce qui épuisera les racines au fil des mois. Une troupe de cochons est alors très efficace pour déterrer et consommer les racines.



RESUME

LE KUDZU PLANTE MEDICINALE, ALIMENTAIRE, UTILE, MAIS POTENTIELLEMENT INVASIVE

Les espéces et variétés de kudzu sont utilisées comme plantes médicinales depuis très longtemps en Asie.
Leurs racines contiennent une fécule nourrissante et des composés qui permettent de limiter la consommation d'alcool ou de tabac.
Les extraits de kudzu sont utiles en cas de troubles coronariens, d'insuffisance de la circulation sanguine cérébrale , de diabète de type 2 et de troubles liés à la ménopause.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania