Accès aux autres pages de phytomania.com

ESPANOL


ENGLISH

SAPOTILLIER
SAPOTILLE
CHIKOO
CHIKU
sapotille
MANILKARA ZAPOTA
=ACHRAS SAPOTA

SAPOTACEAE


Le sapotillier est un arbre fruitier originaire du sud du Mexique (Yucatan) et des pays voisins, Belize et Guatemala.

Il est maintenant très répandu dans les régions tropico-équatoriales (surtout en Asie et Amérique, très peu en Afrique) et dans quelques régions sub-tropicales à climat doux (sud de la Floride par exemple).
Il est bien acclimaté aux Antilles .

Certains considèrent son fruit la sapotille comme le meilleur fruit tropical, il est très cultivé dans les états côtiers du sud de l'Inde ( nom local chikoo, production globale indienne, environ 800 000 tonnes en 2020) mais aussi en Indonésie et aux Philippines.

Le sapotillier fait partie d'une famille végétale qui comprend aussi d'autres arbres utiles : Manilkara subsericea ou guracica au Brésil, Manilkara hexandra (sud est asiatique et Inde), Pouteria sapota ou grosse sapote (Amérique centrale, Inde, Antilles).

Le sapotillier, est un arbre à croissance lente, généralement de taille moyenne (mais pouvant atteindre une trentaine de mètres), au feuillage toujours vert, les fleurs sont très discrètes ( 3 pétales, 3 sépales, 6 étamines).

Le fruit la sapotille est de forme globuleuse, arrondie ou oblongue, entre 3 et 8-10 cm de long, de couleur brun clair, et son épiderme est duveteux.
La sapotille contient des graines brunes ou noires allongées et qui ont une extrémité en forme de petit crochet aigu.

Toute les parties de l'arbre (y compris le fruit vert) contiennent du latex blanc que l'on peut récolter en incisant l'écorce. Le latex ou "chicle" au Mexique est à l'origine du "chewing-gum" dont la commercialisation a débuté aux USA.


SAPOTILLE SAPOTILLIER MANILKARA ZAPOTA ACHRAS SAPOTA FRUIT TROPICAL DIETETIQUE FEUILLES MEDICINALES GRAINES TOXIQUES LATEX CHICLE CHEWING GUM




COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

LA SAPOTILLE

Le sapotillier est très apprécié pour ses fruits nombreux généralement produits par des arbres en général exempts de traitements phytosanitaires.
La sapotille mûre contient en moyenne (sans ses graines):

- environ 70% d'eau,
- 10 à 20 % de glucides (sucres digestibles): 6 à 10% de glucose, 5 à 7% de fructose, 3 à 6% d'amidon,
- 3 à 6% de tanins et substances phénoliques sutout dans sa peau (épiderme),
- 10 à 40 mg de Vitamine C (acide ascorbique) pour 100g de fruit
- 1 % de lipides, 0,5 % de protides( acides aminés) , 1 à 3 % de fibres,
- des sels minéraux ( calcium, phosphore, fer),
- de petites quantités de saponines
C'est donc un fruit nourrissant, vitaminé, diététique et facile à digérer mais il faut éviter de consommer la peau trop riche en tanins et qui contient un peu de latex.

LES GRAINES DE SAPOTILLIER

Les graines sont dures, noires ou brun foncé luisantes, oblongues et possèdent à une extrémité deux tout petits crochets très acérés et qui peuvent s'accrocher à l'intérieur de la bouche ou plus gravement dans le pharynx ou l'oesophage si on les avale par mégarde.
Les graines sont toxiques principalement à cause de leur contenu en saponines qui sont résistantes à la chaleur( mais si on avalent les graines elles ne sont pas digérées).
Leur contenu glucidique purifié possède d'intéressantes propriétés mucilagineuses : utilisation possible dans l'industrie alimentaire, pharmaceutique, textile, papetière.

LES FEUILLES DE SAPOTILLIER

Les feuilles contiennent des substances qui font baisser le taux de sucre et de lipides dans le sang (effet antihyperglycémique, antihypercholesterolémiant).
Ces substances sont solubles dans l'eau et l'alcool éthylique.
Ce sont des tanins et d'autres substances phénoliques.

BOIS ET ECORCE DE SAPOTILLER


Le bois et l'écorce de sapotillier contiennent des substances phénoliques anti-hyperglycémiques, anti-oxydantes et anticancéreuses. Une décoction d'écorce peut atténuer une diarrhée chez l'adulte, assécher des ulcères suintants.

Le bois du sapotillier est de bonne qualité, utilisable en ébénisterie, on peut même en faire des arcs.

LATEX DE SAPOTILLIER

Le latex ou CHICLE ou sève du sapotillier est abondant, c'est un liquide laiteux qui s'écoule quand on incise profondément l'écorce de l'arbre, il s'épaissit par évaporation (ou cuisson lente).
Les populations anciennes d'Amérique centrale utilisaient beaucoup ce latex naturel.
Le chicle contient de la gomme (gutta), de la résine, un peu de glucides, des cires et des tanins. Après concentration-évaporation la gomme (qui devient brune) s'épaissit et devient élastique.
Le chicle n'est pas toxique et est à l'origine de la fabrication des premiers chewing-gums aux USA.



UTILISATIONS

LA SAPOTILLE UN FRUIT DELICIEUX

Ce n'est pas toujours facile de savoir quand récolter les sapotilles.

Le fruit doit être marron et se séparer facilement de sa tige sans exsuder de latex, il est alors encore ferme et on peut le consommer quand il se ramollit quelques jours plus tard.
Le fruit fraîchement cueilli se conserve plusieurs jours au froid, plusieurs semaines à 1° ou 2°C.

On le consomme frais, en salade de fruits, jus, compote, confiture, on peut le sécher et en faire un vin fruité titrant environ 10°alcoolique.

La sapotille "verte" (immature) est très astringente, une décoction de sapotille verte écrasée peut être utilisée en l'absence d'un traitement moderne antibiotique en cas de diarrhée aigue (entérite, dysentrie).

UTILISATIONS DES FEUILLES :

L'infusion de feuilles de sapotillier est utilisable pour atténuer les effets du diabète type 2 mais il n'y a pas de posologie précise.

LATEX OU CHICLE DU SAPOTILLIER

Le chewing gum et les gommes à mâcher ne contiennent en général plus de "chicle" mais des polymères artificiels dérivés du pétrole.

Mais il existe encore quelques marques de chewing gum traditionnel à base de latex de sapotillier aux USA et surtout en Inde (Gud Gum).

Le latex de sapotillier a aussi des applications industrielles et peut servir plus communément comme adhésif, mastic ou pour faire ou réparer de petits objets.


ALLERGIE A LA SAPOTILLE

Il existe deux types de réaction allergique à la sapotille, mais elles sont rares.
- une allergie au latex,
- une allergie à certaines protéines du fruit de la famille chimique de la thaumatine. Un édulcorant extrêmement sucré qu'on extrait des fruits d'une plante Africaine (Thaumatococcus daniellii = katemfe).
Les symptomes allergiques sont en général bénins , digestifs ou un engourdissement et un oedème des lèvres, de la langue ,une insensibilité passagère de la muqueuse buccale.
Il y a souvent une allergie croisée avec d'autres fruits tropicaux ( corossol, pomme cannelle).

CULTURE DU SAPOTILLIER

Le sapotillier est un arbre de plein soleil qui est sensible au gel.
Il supporte assez bien la sécheresse temporaire mais pas les sol humides non drainés. Il n'est pas exigeant sur la qualité minérale du sol et supporte l'air marin et même un sol légèrement salin.

A ma connaissance ce n'est pas une plante invasive.

Il est bien présent dans les régions chaudes des deux Amériques et très cultivé en Inde mais un peu moins au Pakistan.
Il existe en Inde de nombreuses variétés culturales, certaines de ces variétés indiennes sont présentes en Floride.

La propagation se fait par les graines et si l'on veut conserver la variété, par greffage (en placage) sur de très jeunes arbres .
Il faut attendre au moins 5 ans pour récolter les premières sapotilles.

Le sapotillier est curieusement très peu cultivé en Afrique.



RESUME

LE SAPOTILLIER L'ARBRE A CHEWING GUM
Le sapotillier originaire de l'Amérique centrale mais surtout cultivé en Inde est bien connu pour son fruit la sapotille delicatement parfumé, un des meilleurs fruits tropicaux que l'on consomme frais, en jus, en confiture, séché et sous forme de vin fruité.
Le latex de cet arbre ou chicle est à l'origine du chewing gum des USA.
Les feuilles et l'écorce du sapotillier contiennent des substances phénoliques antidiabétiques et régulant les lipides sanguins.
Les graines renferment des saponines toxiques et des glucides mucilagineux

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania