PHYTO MAGAZINE le magazine de Phytomania

NUMERO 1


Dans ce magazine :

Herbes de Provence ...

Actualités pharmacologiques... : pouvoir anti tumoral de l'ail et du saule

Petites annonces des producteurs de plantes médicinales et de phytomédicaments

Sommaire Numero 1


TROUBLES DU SOMMEIL, INSOMNIE, DEPRESSION
et leur traitement par les plantes médicinales et les huiles essentielles

Les troubles du sommeil, l'état dépressif, l'anxiété, le "nervosisme", certains troubles psychosomatiques sont des indications possibles de la phytothérapie et de l'aromathérapie. Les plantes médicinales autorisées par le législateur n'ont pas la puissance pharmacologique des médicaments de synthèse (neuroleptiques, barbituriques, benzodiazépines, IMAO , anxiolytiques et antidépresseur de dernière génération etc.), mais par contre n'en possèdent pas les inconvénients (somnolence tenace, troubles de l'idéation jusqu'à la confusion mentale, troubles de la mémoire, abrutissement, levée des inhibitions avec tendance au suicide, troubles organiques variés, accoutumance et difficulté du sevrage).
Les plantes médicinales sont donc une très bonne solution quand le trouble neuropsychologique(insomnie, anxiété, dépression, instabilité ) est modéré, supportable par le malade, et que l'ont associe à la phytothérapie ou aux huiles essentielles des mesures hygiéno-diététiques et parfois l'aide d'un psychothérapeute

PLANTES MEDICINALES ET HUILES ESSENTIELLES SEDATIVES ET CALMANTES

Dans la phytothérapie "occidentale" les plantes médicinales qui sont le plus conseillées maintenant pour leurs vertus calmantes, apaisantes, leur capacité à faciliter le sommeil sont : la racine de valériane (Valeriana officinalis), le pavot de Californie (Eschscholtzia californica), la passiflore (Passiflora incarnata). D'autres plantes médicinales possèdent des vertus apaisantes mais sont plus spécifiques dans leur indication : les aubépines (Crataegus sp.), le coquelicot (Papaver rhoeas), le houblon (Humulus lupulus), la mélisse (Melissa officinalis), la ballote (Ballota foetida)
Les principaux tranquillisants végétaux (anxiolytique -antidépressif) sont le millepertuis (Hypericum perforatum), les tilleuls (tilia sp.)
Un mot particulier sur le kava (Piper methysticum), les extraits de la racine de cette plante tropicale ont des propriétés sédatives, relaxantes, anxiolytiques très intéressantes mais les autorités sanitaires européennes et nord américaines ont interdit son usage à la suite de quelques rares cas d'hépatite toxique.
Parmi les plantes aromatiques calmantes (et leur huile essentielle) on retiendra la lavande et les lavandins (lavandula spsp.) , l'ylang-ylang (Cananga odorata)



Valeriana officinalis, VALERIANACEA , la valeriane.

Les extraits de valériane sédatifs du système nerveux central facilitent l'apparition du sommeil, et "tranquillisent", ils permettent une relaxation des muscles et sont antispasmodiques. Attention chez certaines personnes(15 à 20 % des patients insomniaques) ils provoquent au contraire une excitation désagréable. La valériane n'est pas toxique on peut donc l'utiliser chez les enfants en diminuant au moins de moitié la posologie.

Eschscholtzia californica, PAPAVERACEAE, le pavot de Californie

La partie aérienne contient de nombreux alcaloïdes qui sont très probablement responsables de ses propriétés calmantes, hypnotiques et antispasmodiques. On peut aussi utiliser la plante entière. Eschscholtzia facilite l'apparition du sommeil (inducteur du sommeil), il est légèrement analgésique et donc intéressant quand l'insomnie est secondaire à des douleurs (articulaires par exemple). Le pavot de Californie est modérément anxiolytique ce qui renforce encore sa capacité a induire et prolonger le sommeil. On peut l'utiliser chez les enfants.

Passiflora incarnata, PASSIFLORACEAE, passiflore, fleur de passion

Comme le pavot de Californie, la passiflore est légèrement anxiolytique ce qui diminue les effets du stress et favorise l'apparition du sommeil chez les insomniaques. La passiflore est aussi intéressante (comme les aubépines) pour calmer l'éréthisme cardiaque (palpitations du cœur sain), le nervosisme. La passiflore n'est pas toxique aux doses recommandées.

Crataegus spsp, ROSACEAE, aubépine

Les extraits de Crataegus sont légèrement sédatifs, ils renforcent les contractions du muscle cardiaque, dilatent les vaisseaux sanguins et calment l'éréthisme du cœur c'est à dire les contraction anormales (extrasystoles = palpitations) du cœur sain chez certaines personnes émotives ou angoissées au système neurovégétatif déséquilibré ou qui abusent des stimulants cardiaques (thé, café).
Les états anxieux avec troubles de l'endormissement et du sommeil, l'émotivité, le nervosisme sont une bonne indication des aubépines que l'on associe souvent à d'autres plantes sédatives.
A la posologie normale les aubépines ne sont pas du tout toxique et le traitement doit durer plusieurs semaines pour être efficace, pas d'effet immédiat sur le sommeil comme la valériane par exemple mais une modification de l'équilibre nerveux qui favorise le retour du sommeil.



Papaver rhoeas, PAPAVERACEAE, le coquelicot des champs

C'est une plante traditionnellement utilisée pour calmer le cœur irritable et certains troubles "psychosomatiques" (type boule dans la gorge, oppression respiratoire), ses propriétés sédatives font qu'on l'associe à d'autres plantes pour faciliter l'apparition du sommeil et lutter contre l'insomnie associée à un peu d'anxiété ou à une nervosité excessive. Le coquelicot est une plante inoffensive à la posologie normale, utilisable chez les enfants en diminuant la dose de moitié.

Hypericum perforatum, ClUSIACEAE, millepertuis

Le millepertuis est très intéressant pour traiter la dépression légère ou modérée. Comme les extraits de millepertuis agissent un peu comme certains médicaments antidépresseurs on doit éviter d'utiliser le millepertuis avec des antidépresseurs de synthèse.
La majorité des gens peut utiliser le millepertuis (rappel : sauf ceux qui utilisent des antirétroviraux, de la ciclosporine, un traitement anticoagulant, ou de la digitaline )
Le millepertuis est déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitant

Lavandula spsp, LABIATEAE, les lavandes

On peut utiliser les lavandes ou leur huile essentielle quand on a de la difficulté à s'endormir, une anxiété légère, du nervosisme : plusieurs études montrent que l'huile essentielle de lavande officinale est apaisante, sédative, surtout chez les personnes âgées.

Cananga odorata, ANNONACEAE, ylang-ylang

Dans le sud-est asiatique et dans l'océan indien, l'huile essentielle d'ylang-ylang est considérée comme aphrodisiaque. L'effet "sympatholytique " entraîne une baisse de l'irritabilité, une certaine relaxation en cas de stress. Pour obtenir cet effet on préconise l'absorption de l'huile essentielle d'ylang-ylang par voie cutanée et respiratoire : massage relaxant en mélangeant quelques gouttes d'huile essentielle dans de l'huile de massage, ou dans l'eau du bain (bain relaxant).

POUR PLUS D'INFORMATIONS : botaniques, pharmacologiques ,
conduite d'un traitement, posologies : cliquez ici

Qui sommes nous ? | Contact | ©2007 PHYTOMANIA
Tweet Suivre @phytomania