OBESITE ET SURPOIDS : (II)
TRAITEMENTS CLASSIQUES DE L'OBESITE,
PLANTES MEDICINALES ET OBESITE



Première partie : l'épidémie mondiale d'obésité, physiologie du surpoids, conséquences de l'obésité   
Deuxième partie : traitement classique de l'obésité et du surpoids, plantes médicinales et obésité  
Troisième partie : obésité et plantes médicinales, comment maigrir durablement grâce à la phytothérapie ?



L'obésité et le surpoids sont liés à l'existence d'un déséquilibre énergétique : on mange trop, trop gras, trop sucré, alors que notre activité physique et donc nos besoins énergétiques ont diminué.
Pour lutter contre l'obésité et le surpoids, il faut donc en tout premier lieu limiter l'apport calorique en suivant un régime alimentaire et augmenter la dépense calorique (thermogenèse, activité physique). Pour maigrir plus facilement ou plus vite on peut utiliser des médicaments synthétiques, des plantes médicinales ou des extraits de plantes qui coupent l'appétit, qui freinent l'absorption intestinale, qui augmentent la thermogenèse (brûle-graisse). En tout dernier lieu on peut avoir recours à la chirurgie qui modifiera le système digestif de façon à limiter l'absorption ou la prise des aliments.

MISE EN GARDE

Maigrir, lutter contre l'obésité et le surpoids sont la préoccupation de millions de personnes. Il est tentant pour certains de profiter de cette situation pour proposer des solutions miracles, des médicaments qui font maigrir sans aucun effort ou des cocktails de plantes aux noms exotiques dont les effets secondaires ne sont pas toujours bien connus et dont l'efficacité n'est pas toujours convaincante. Donc bien se renseigner, prendre conseil avant de se lancer dans un traitement "nouveau" et dont la publicité est alléchante.

TRAITEMENT DE L'OBESITE ET DU SURPOIDS :
REGIME HYPOCALORIQUE ET EXERCICE PHYSIQUE,
RAPPEL DES PRINCIPES DE BASE

On sait maintenant que pour obtenir une chute de poids durable, le traitement amaigrissant doit entraîner une baisse régulière mais modeste du poids, pas plus de 2 kg par mois. Une perte rapide et massive de poids entraîne une adaptation du métabolisme qui rend plus difficile la conduite ultérieure du régime amaigrissant et s'accompagne, quand on abandonne ce régime drastique, d'un phénomène de rebond faisant regagner une grande partie du poids perdu.

Le régime hypocalorique ne doit pas descendre en-dessous de 1200-1500 cal par jour selon la taille de la personne et son activité journalière et doit comporter un apport en vitamines et acides gras indispensables.

Ce dont il faut se méfier et ce auquel il faut penser :

Il faut dépenser des calories par l'exercice physique : marche, gymnastique, jardinage, sport etc.. Une activité régulière et "modérée" donne un meilleur résultat qu'un exercice intense mais court. Un exercice régulier avec quelques moments plus intenses permet d'augmenter la masse musculaire qui à son tour augmente l'énergie dissipée et permet de stocker plus de glycogène dans les muscles. L'arthrose induite par l'augmentation du poids peut être un facteur limitant la reprise d'une activité physique soutenue.



TRAITEMENT DE L'OBESITE ET DU SURPOIDS : LES MEDICAMENTS DE SYNTHESE

Un journal médical titrait en 2007 : "Les maigres résultats des traitements contre l’obésité et le surpoids" en se référant aux médicaments actuellement disponibles contre l'obésité.
Nous citerons 3 types de médicaments anti-obésité actuellement à la mode : la Sibutramine, l'Orlistat, le Rimonabant.
Toutes les études faites sur ces molécules ont été subventionnées par l'industrie pharmaceutique, aussi bien les études prouvant leur efficacité que les enquêtes étudiant les risques qu'ils induisent.

TRAITEMENT DE L'OBESITE ET DU SURPOIDS PAR LES PLANTES MEDICINALES

Rappel : les plantes médicinales ou les extraits de plantes ne sont pas capables, seuls, de faire maigrir durablement. Il faut absolument associer ces phytomédicaments à un régime hypocalorique et à une augmentation de l'activité physique.
Nous donnons ci-dessous une classification simplifiée puis nous détaillons dans la page suivante certaines plantes médicinales utiles dans le traitement du surpoids ou de ses complications.
Certaines plantes médicinales peuvent agir de plusieurs façons, à plusieurs niveaux.

Traitement de l'obésité et du surpoids : plantes médicinales anorexigènes pour couper l'appétit ou la faim : Hoodia, eucalyptus, laurier sauce, coca, catharanthus, phyllantus niruri, orthosiphon, algues, caroube, konjac

Traitement de l'obésité et du surpoids : plantes médicinales qui augmentent la thermogenèse (brule-graisse) : fucus et algues marines, thé vert, maté, guarana, coleus, garcinia, ephedra( ma huang),

Traitement de l'obésité et du surpoids : plantes à inuline qui limitent l'absorption intestinale des glucides : yacon, topinambour

Traitement de l'obésité et du surpoids : plantes sucrantes mais sans sucre : Stevia ou herbe sucrée du Paraguay, Rubus suavissimus ou ronce sucrée de Chine.

Traitement de l'obésité et du surpoids : plantes qui augmentent l'activité hépatique, plantes dépuratives : pissenlit, artichaut, romarin, chardon marie, curcuma, hercampuri (gentianella)

Traitement des complications de l'obésité par les plantes médicinales : plantes et diabète, plantes et troubles du cholestérol : voir la rubrique thérapeutique, ainsi que le Lagerstroemia (banaba)

Traitement de l'obésité et du surpoids : plantes médicinales "calmantes" adjuvantes du régime hypocalorique : le millepertuis (Hypericum), le pavot de californie (Eschscholtzia), la valériane   
( Valeriana), le tilleul (Tilia)

 

Tweet Suivre @phytomania

Lire la suite

Retour sommaire des rubriques thérapeutiques