PAVOT DE CALIFORNIE
ESCHSCHOLTZIA
eschscholtzia : photo E. Hurtel / imagesud.com

ESCHSCHOLTZIA CALIFORNICA

PAPAVERACEAE

Le pavot de Californie, dont le nom scientifique, à l'orthographe bien compliquée, honore un illustre botaniste Russe, est originaire des plaines et des zones côtières de la Californie où on le rencontre sur des terrains plutôt secs, arides ou sablonneux.

Eschscholtzia californica est une plante généralement annuelle, au feuillage découpé, vert pâle, aux fleurs jaunes ou orangées, parfois presque rouges, très décoratives.

Le bouton floral d'Eschscholtzia californica est caractéristique, oblongue avec une extrémité assez pointue, il possède deux sépales caducs.
La fleur, terminale, aux 4 pétales contient beaucoup d'étamines et le fruit, une silique allongée, renferme de nombreuses petites graines qui assurent facilement la dissémination de l'eschscholtzia.

Le pavot de Californie s'acclimate en effet très facilement, on le trouve aussi bien au Chili que dans le sud ou l'ouest de la France ; c'est une plante décorative qui peut devenir envahissante.
Comme beaucoup de papaveraceae, l'Eschscholtzia californica possède un réseau laticifère qui contient un latex (incolore chez le pavot de Californie).

ESCHSCHOLTZIA PAVOT DE CALIFORNIE SOMMEIL INSOMNIE SEDATIF ANXIOLYTIQUE TRANQUILISANT


COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES


Les papaveraceae contiennent le plus souvent beaucoup d'alcaloïdes, à la manière du pavot somnifère (pavot à opium) ou du coquelicot. Il en est de même pour le pavot de Californie.

Toute la plante en contient, les racines beaucoup plus que les parties aériennes, respectivement 2 à 3 % et 0,5 %. De plus, la fraction alcaloïdique des racines et des parties aériennes n'a pas la même composition.
Citons quelques alcaloïdes de l'eschscholtzia californica parmi les plus importants :

Tous ces alcaloïdes de l'eschscholtzia ont été étudiés par les pharmacologues. Ils ne semblent pas présenter de toxicité notable hormis la Sanguinarine. Cette dernière est fortement soupçonnée de pouvoir provoquer un glaucome chronique (à angle ouvert) pouvant aller jusqu'à la cécité. Cette maladie de l'oeil est grave et insidieuse. Les racines du pavot de Californie contiennent pas mal de Sanguinarine par contre elle n'est présente que sous forme de trace dans les parties aériennes.

Eschscholtzia californica renferme également beaucoup d'autres composés plus ubiquitaires : caroténoïdes (colorant les pétales), flavonoïdes, phytostérols, et un hétéroside cyanogénétique : la linamarine.

L'Eschscholtzia californica a été étudié en France par l'équipe du Laboratoire de Pharmacognosie de l'université de Metz : Rolland A, Fleurentin J, Mortier F et leurs collègues.
Ils ont montré que l'extrait aqueux ou hydroalcoolique du pavot de Californie est, chez la souris :

En effet quand on bloque le "site récepteur aux benzodiazépines" par une substance antagoniste, le pavot de Californie perd son pouvoir sédatif. D'après eux les alcaloïdes de l'eschscholtzia ne sont pas les seuls responsables de l'activité psychotrope sédative ou anxiolytique.

De plus, in vitro, on sait qu'un extrait d'eschscholtzia :

Certains alcaloïdes sont cytotoxiques, antifongiques, légèrement anti-inflammatoires.

Chez l'homme les essais cliniques confirment en général le pouvoir sédatif, un peu hypnotique et anxiolytique des extraits aqueux ou hydroalcooliques du pavot de Californie. Ils sembleraient aussi légèrement analgésiques.

UTILISATIONS

Le pavot de Californie était employé par les Amérindiens comme plante médicinale et alimentaire, mais ils furent très rapidement exterminés par les colonisateurs américains emmenant avec eux leur connaissance des plantes locales.



Le pavot de Californie, eschscholtzia, est une plante sédative, légèrement anxiolytique et analgésique que l'on peut utiliser :

Certains phytothérapeutes préconisent le pavot de Californie en cas de migraines.

On associe souvent l'eschscholtzia à d'autres plantes sédatives comme la passiflore, la valériane ou l'aubépine.
Etant donné la quantité d'alcaloïdes dans le pavot de Californie, il est CONTRE-INDIQUE chez la femme enceinte ou allaitant et chez le jeune enfant.

Exemples de posologie ( toutes ces préparations n'ont pas la même quantité de principe actif) :

Il existe de nombreuses spécialités pharmaceutiques qui contiennent de l'eschscholtzia seul ou associé à d'autres plantes ou substances sédatives ou apaisantes.

Tweet Suivre @phytomania

RESUME

UNE PLANTE DECORATIVE, APAISANTE ET ANXIOLYTIQUE
Le pavot de Californie, Eschscholtzia californica est souvent présent dans nos jardins.
C'est une plante très décorative, facile à cultiver.
Les parties aériennes de l'eschscholtzia sont sédatives, anxiolytiques et légèrement analgésiques.
C'est une plante qui favorise l'apparition du sommeil et combat l'insomnie de la deuxième partie de la nuit.
La racine contient des alcaloïdes modérément toxiques.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania