HOUBLON
Houblon, Humulus lupulus

HUMULUS LUPULUS

CANNABACEAE CANNABINACEAE





Les Cannabaceae ou Cannabinaceae ne sont représentées que par deux genres : Cannabis, le chanvre, et Humulus, le houblon.

Le houblon, Humulus lupulus est une plante herbacée grimpante et pérenne originaire de l'Eurasie tempérée qui grimpe sur n'importe quel support naturel ou artificiel à la manière d'une liane tropicale jusqu'à une hauteur de 5 à 6 mètres.


C'est une plante vivace par sa racine et qui préfère les terrains riches et humides en zone ombragée (fossés, haies, bord de rivière).
On la cultive en Europe depuis le 9ème siècle. Toutes les régions du monde qui produisent de la bière ont maintenant des cultures industrielles de houblon dont il existe de nombreuses variétés.
Le houblon reste néanmoins une plante sauvage et spontanée en Europe tempérée que l'on rencontre fréquemment dans les zones humides.
La tige de cette "liane"est quadrangulaire, duveteuse mais assez rêche, elle s'enroule dans le sens des aiguilles d'une montre, les feuilles opposées sont palmées avec 3 à 5 "doigts".

Le houblon est male ou femelle, les "fleurs" males et femelles sont très différentes. On ne récolte que les fleurs femelles qui donnent à maturité, vers la fin de l'été, des cones en grappes pendantes qui laissent échapper une fine poussière résineuse jaunâtre à l'odeur forte et de saveur amère, le lupulin ou lupuline.
On récolte les cônes de houblon juste avant qu'ils soient ouverts, ils sont séchés rapidement puis pressés pour éviter l'oxydation des composés aromatiques et amers.
Les cônes de houblon servent surtout maintenant à aromatiser et préserver la bière à base d'orge germé (malt).
Ils possèdent des propriétés médicinales intéressantes qui sont en partie transmises à la bière.

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

HUILE ESSENTIELLE

Il y a peu d'huile essentielle, 0,2 à 0,5 %, qui renferme plusieurs centaines de composés distincts de nature terpénique dont les principaux sont le myrcène (monoterpène) et des sesquiterpènes : humulène et beta caryophyllène . Ils correspondent à 50 à 80 % de l'huile essentielle selon les variétés (cultivars).
L'huile essentielle de houblon est antibactérienne et légèrement sédative. Elle calme la neurotonie et favorise l'apparition du sommeil

RESINE contenant les acides responsables de l'amertume du houblon

Le houblon mûr en contient de 5 à 20% de son poids.
Les chimistes les séparent en deux groupes, les acides alpha et les acides beta, ce sont des dérivés du phloroglucinol.
Les plus importants dans l'industrie de la bière sont les acides alpha dont les principaux en pourcentage sont l'humulone (35 à 70%), la cohumulone (20 à 65%) et l'adhumulone (10 à 15%).
Les acides alpha sont recherchés en brasserie car ils contribuent à la stabilité de la mousse de la bière et servent aussi comme agents conservateurs.
Curieusement ce sont plutôt des isomères de ces acides qui apparaissent pendant l'élaboration de la bière qui sont réellement très amers.
Les composés amers du houblon sont apéritifs et stomachiques, ils augmentent l'appétit et favorisent la digestion.
Ils participent peut-être au pouvoir sédatif du houblon

PHYTOESTROGENES

Ce sont des substances d'origine végétale qui produisent des effets sur l'organisme analogues à ceux des hormones sexuelles du type oestrogène ( hormone féminisante dont la principale est le 17 beta oestradiol).
On connait depuis le moyen-âge le pouvoir féminisant et anaphrodisiaque (calmant l'excitation sexuelle chez l'homme) du houblon.

Les grands buveurs de bière brassée de façon traditionnelle développent souvent une obésité de type féminine avec gynécomastie (développement des seins) et se plaignent parfois de baisse du désir sexuel (baisse de la libido jusqu'à l'impuissance).
Les femmes qui travaillaient à la récolte des fleurs de houblon ou à leur conditionnement sans protection respiratoire avaient souvent des troubles des règles.

Les chercheurs en pharmacologie pensent que le pouvoir oestrogénique (féminisant) du houblon est dû à la présence d'un flavonoide particulier: hopéine ou 8PN (pour (±)-8-prenylnaringénine).
Ce 8PN dérive du desmethylxanthohumol présent dans les extraits de houblon. On considère ce dernier comme le précurseur du 8 PN et donc comme un marqueur chimique important du potentiel oestrogénique des extraits de houblon dans l'industrie pharmaceutique ou des cosmétiques.

Autres composants
2–4% de tanins, 13–24% de protéines, 3–4% de fructose et glucose, 12–14% de pectines.





UTILISATIONS

Le houblon et les extraits de houblon sont principalement utilisés en phytotherapie :

 

Pouvoir sédatif du houblon

Il est reconnu en médecine traditionnelle mais plus difficile à quantifier par des essais thérapeutiques contre placebo. On sait que n'importe quel placebo donne environ 60% de réponses positives quand on recherche une action sédative ou pour faciliter ou améliorer le sommeil.
En pratique l'association avec la valériane (autre sédatif végétal) semble intéressant.
Comme le houblon ne contient pas d'alcaloides ou de substances toxiques on peut le prescrire chez les enfants à partir de 6 ans.

Troubles de la ménopause

L'arrêt de l'ovulation peut s'accompagner de troubles physiques variées , les plus communs sont les bouffées de chaleur et une altération du caractère avec irritabilité et nervosisme.
Le traitement substitutif hormonal est connu pour son efficacité temporaire mais s'accompagne d'une augmentation du risque de cancers génitaux (surtout des seins).
L'utilisation des extraits de houblon ne présente pas les mêmes dangers, les phytoestrogènes sont beaucoup moins puissants que les hormones de substitution.
L'action sédative du houblon s'ajoute au pouvoir oestrogénique et permet dans beaucoup de cas d'améliorer le confort de vie des femmes au début de la ménopause.
On peut associer le houblon à d'autres plantes sédatives : par exemple valériane, tilleul, eschscholtzia

Troubles digestifs

Le houblon donne de l'appétit (apéritif), au même titre que la bière; traditionnellement on le conseille en cas de lenteur à digérer et de spasmes digestifs mineurs (éructations, "crampes" digestives postprandiales).

En cosmétologie

Les extraits de houblon sont incorporés à de nombreuses préparations cosmétiques pour "tonifier et réparer" les peaux abimées, et avec l'idée que les phytoestrogènes présents améliorent la peau et les téguments quand il y a un déficit hormonal post ménopausique.

Posologie :

les doses ci-dessous sont une indication mais peuvent être doublées.

Infusion : 10 g de cones de houblon sec dans 1/2 litre d'eau très chaude, 6 mn d'infusion, a boire en 2 ou trois fois dans la journée ou midi et soir avant de se coucher.

Teinture-mère alcoolique : très souple d'emploi et que l'on peut associer à Tilia TM, Valeriana TM ou Eschscholtzia TM, 15 à 50 gouttes deux à trois fois par jour.

Poudre de houblon : 2 à 6 gr par jour répartis dans la journée ou plutôt l'aprés-midi et le soir.

Extrait sec : 250 à 500 mg en fin de journée.

Il existe de nombreuses préparations contenant des extraits de houblon parfois mélangés à d'autres plantes à visée sédative, se conformer aux indications du laboratoire pharmaceutique.

Plus anecdotique : on peut essayer l'oreiller rempli de cones de houblon sec en cas d'insomnie, mais il faut s'habituer à l'odeur forte des cones et à leur craquement au moindre mouvement.
On peut consommer les jeunes pousses printanières de houblon à la manière des asperges sauvages légèrement cuites ou crues.





Tweet Suivre @phytomania

RESUME

LE HOUBLON SEDATIF ET APERITIF
Les cones de houblon (plante femelle) contiennent de l'huile essentielle et des sustances amères
calmant la nervosité, favorisant le sommeil et qui donnent de l'appétit.
Le houblon renferme un phytoestrogène que l'on peut utiliser pour soigner les troubles liés à la ménopause.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania