ALOES

ALOE VERA =
A. VULGARIS =
A. BARBADENSIS
ALOE FEROX
ALOE ARBORESCENS


LILIACEAE

L'aloès ou plutôt les aloès (entre 100 et 200 espèces) sont des liliaceae (pour les généralités sur cette famille voir "ail ") sans bulbe et parfois à port d'arbre.

L'aloes commun ou des Barbades est originaire du sud du bassin méditerranéen;






Il forme des touffes serrées de feuilles épaisses verdâtres à taches blanchâtres irrégulières, avec sur leur marge des épines souples.




Les feuilles sont réunies en rosette sur un tronc très court voir absent et n'atteignent pas plus de 50 à 80 cm de haut.



Les fleurs forment une grappe assez dense à l'extrémité d'une hampe florale dressée et unique (50 cm à 1 m) ;


chez A. vera les fleurs sont jaunes et plutôt rouge-orangé chez A. ferox et A. arborescens.




Aloe vera est très répandu, il pousse aussi bien dans les pays tempérés en plein soleil ou comme plante d'appartement (sa taille se réduit) que dans les pays chauds. On cultive l'aloes industriellement dans de nombreux pays (y compris aux USA), la plante est adulte en 4 ans et vit 12 ans, produisant de nombreuses plantes filles par rejet.

ALOES MUCILAGE ADOUCISSANT BRULURES SUC ALOES LAXATIF CONSTIPATION GEL ALOES IMMUNOSTIMULANT

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES


On distingue le suc d'aloès et le gel d'aloès.

Le suc d'aloès s'écoule spontanément des feuilles coupées, il provient des structures cellulaires sous-jacentes à l'épiderme, des faisceaux conducteurs entourées de cellules épidermiques. On l'épaissit par évaporation jusqu'à obtenir un solide brun-verdâtre : l'aloès des pharmaciens.
C'est une substance très amère qui contient entre 20 et 40% de composés anthracéniques : l'aloïne ou barbadine et ses dérivés. Ce sont des Hétérosides (glucosides) dérivés de l'anthrone qui sont puissamment laxatifs, très analogues dans leur mode d'action aux sennosides du séné (voir séné ou casse). Ils agissent par augmentation du péristaltisme du gros intestin associée à une augmentation du volume des matières fécales par inhibition de la résorption d'eau.
L'anthrone (la substance efficace) est libérée par les bactéries coliques (par hydrolyse), l'action de l'aloès est donc retardée de 8 à 12 h après l'absorption.

Le gel d'aloès est constitué par le mucilage des cellules de la partie centrale de la feuille (on la pèle généreusement). Il contient 99% d'eau a un pH légèrement acide (4,5), des polymères du mannose
( glucomannane et acémannane) des acides aminés, des enzymes, des acides gras, des stérols, de l'acide salicylique.
Les glucomannanes ont un pouvoir hydratant, adoucissant et protecteur pour les téguments.
Les acémannanes accélèrent la cicatrisation des plaies, sont anti-inflammatoires et immunostimulants avec pour corollaire des capacités antitumorales (anticancéreuses) et antivirales.
Les propriétés cicatrisantes ont été vérifiées par l'expérimentation animale et les propriétés immunostimulantes l'ont été in vitro : on observe une augmentation de l'activité des macrophages, de la cytotoxicité des lymphocytes tueurs (lymphocytes K), et parallèlement les macrophages augmenteraient leur libération d'interleukines, du facteur de nécrose tumoral (TNF) et de l'interféron gamma (inf gamma).
La cicatrisation des plaies est favorisée par une stimulation des fibroblastes avec accélération de la formation du tissu conjonctif.
L'action antivirale, due aux acémannanes, a été vérifiée in vitro sur le virus du SIDA et in vivo, chez le chat.
On a pu soigner la leucémie féline (virose très grave dont la mortalité varie entre 70 et 80%) avec 2mg/kg/semaine pendant 6 semaines avec réduction de ma mortalité à 29% (71% de guérison)

Les capacités antitumorales ont été étudiées chez le rat, la souris ou le chien ; on observe après utilisation d'acémannane des signes de nécrose des tumeurs solides et même des régressions tumorales.
L'efficacité semble plus importante sur les sarcomes des tissus mous.
Chez l'homme c'est encore au stade d'essai.



UTILISATIONS

L'aloés est un remède très ancien, déjà connu dès l'antiquité au Moyen Orient, en Egypte, en Grèce, aux Indes, en Chine. Des tablettes d'origine mésopotamienne décrivent l'emploi de l'aloes pour soigner les infections cutanées et la constipation. Cléopâtre, paraît-il, incorporait du gel d'aloès dans ses onguents de beauté.

L'aloès est un laxatif énergique à utiliser avec précautions même s'il est présent dans de nombreuses spécialités ou phytomédicaments. Son usage est déconseillé chez l'enfant de moins de 12 ans, chez la femme enceinte ou allaitant et quand la constipation s'accompagne de douleurs digestives importantes. On limite de toutes façons le traitement à 8-10 jours.
Une posologie moyenne : 100 à 200 mg/jour de poudre d'aloès. Il est toujours préférable de régulariser le transit intestinal par une diététique appropriée.

Le gel d'aloès s'incorpore dans de nombreux produits cosmétiques, crèmes solaires, crèmes réparatrices où l'on utilise son pouvoir hydratant et protecteur. Le gel d'aloès est utile sur les brûlures, même avec plaies, les radiodermites (coup de soleil ou radiodermite par rayon X) et aussi les engelures. On l'applique sans limitation (sauf en signe d'intolérance cutanée). Il est toujours utile d'avoir un pied d'aloès chez soi en cas de brûlure, on coupe immédiatement une feuille, on la pèle, on l'écrase et on l'applique directement sur la brûlure. Le gel d'aloes est antibactérien et antifungique (in vitro) et semble l'être in vivo.

Même en bonne santé on peut vouloir renforcer sa défense immunitaire, dans ce cas faire une cure d'aloes : 1 à 2 verres de gel pur par jour pendant quelques jours ; éviter de contaminer le gel par le suc amer et laxatif.
L'acémannane pur en synergie avec d'autres antiviraux aide à lutter contre le virus du SIDA, plutôt que d'utiliser la plante on utilise de l'acémannane pur 1000 à 1500 mg/jour (l'équivalent d'1 litre de jus).
Des essais cliniques ont montré que la prise d'acémannane avait un effet favorable sur l'évolution de la maladie, moins d'infection, moins de diarrhée, globalement un meilleur état général.

RESUME

UNE PLANTE GRASSE POUR GUERIR LES BRULURES

La feuille d'aloès coupée laisse couler un suc très amer aux propriétés laxatives (mais dont il ne faut pas abuser), le gel a l'intérieur de la feuille est cosmétique, anti-inflammatoire, il fait merveille pour atténuer l'inflammation des brûlures,
on y trouve de plus des substances immunostimulantes.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania