ANANAS
ANANAS COMOSUS
ANANAS SATIVUS

BROMELIACEAE

L'ananas, originaire d'Amérique tropicale, est maintenant répandu et cultivé dans toutes les régions tropicales du monde.

C'est une bromeliaceae terrestre, alors que beaucoup de plantes de cette famille sont des épiphytes (d'où l'erreur du dessinateur de "Tarzan roi des singes" qui faisait pousser les ananas dans les arbres).

Les feuilles sont grandes, dentelées et épineuses, bleu-vert assez foncé; l'inflorescence conduit à un fruit particulier, un coenocarpe.
Il y a association des fruits d'une même inflorescence avec l'axe floral et les bractées épineuses qui deviennent très charnues.

L'ananas, de vert foncé quand il n'est pas mûr, devient jaune-orangé ou brun-verdâtre et très odoriférant à maturité.

ANANAS VITAMINES DIGESTION BROMELAINE OEDEME ANTI INFLAMMATOIRE TRAUMATISME CELLULITE


COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES


Le fruit est riche en sucres à maturité : 10 à 15% de mono et disaccharides;
on trouve aussi des acides organiques et des vitamines :
vitamine C, 40 mg par 100g (soit autant que les oranges)
et vitamine B1, 0,08 mg par 100 g.
L'arôme est due à un mélange complexe de composés aliphatiques.

Dans le fruit mûr et la tige on trouve un mélanges d'enzymes protéolytiques (voir lexique), les bromélaïnes (la bromélaïne).
Ce sont des glycoprotéines de structure semblable à la papaïne (voire papaye, carica papaya).

Ces molécules sont activées par des réducteurs, inhibées par les oxydants et les métaux et détruites par la cuisson.
La bromélaïne a des propriétés anti-inflammatoires et anti-exsudatives qui sont sans doutes liées à son interaction dans le métabolisme des composés protéiques qui initient le processus inflammatoire.

In vitro on note aussi un pouvoir antiagrégant plaquettaire (voir lexique)et fibrinolytique.



UTILISATIONS

L'ananas est d'abord un fruit délicieux, rafraîchissant et apportant sucres naturels et vitamines.

On le consomme cru, cuit et même séché; en confitures ou en "chutney";

il se mélange aux autres fruits dans des salades variées mais s'associe aussi aux viandes, légumes ou poissons notamment dans la cuisine asiatique.

Les populations du Pacifique utilisent de petits morceaux d'ananas ainsi que d'autres plantes dans la fabrication de colliers ou de couronnes odoriférantes.

On peut attendrir la viande en la laissant mariner 2 à 3 heures dans un mélange huile, jus de citron et tranches d'ananas frais (la bromélaïne étant détruite à la cuisson)

Plus communément, l'ananas frais est un bon remède de l'indigestion banale (par surcharge), c'est donc un dessert parfait.

On peut le remplacer par la teinture-mère homéopathique (voir lexique)
1 D, teinture d'ananas : 50 gouttes 1 à 2 fois par jour.

Attention, bien peler l'ananas avant de le consommer, les "yeux" un peu épineux à la périphérie du fruit blessent la muqueuse buccale et peuvent provoquer, chez certaines personnes, des aphtes très douloureux. Enfin, l'ananas vert n'est pas consommable, c'est un abortif connu dans les pays tropicaux.
Tweet Suivre @phytomania

RESUME

Pour améliorer la digestion et contre les oedèmes et la cellulite
L'ananas, originaire de l'Amérique tropicale, est cultivé dans toutes les régions chaudes.
Il est riche en sucres assimilables, en vitamine C et contient des enzymes aidant la digestion des viandes.
Purifié ces enzymes sont anti-inflammatoires et servent à faire diminuer les oedèmes post-traumatiques et les placards de cellulite.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania