MANGOUSTANIER   GARCINIA

GARCINIA MANGOSTANA

GARCINIA CAMBOGIA

GARCINIA INDICA

GARCINIA HANBURYI

GARCINIA KOLA


CLUSIACEAE




Les CLUSIACEAE, anciennement guttifères, sont des arbres ou des arbustes des régions tropico-équatoriales (pour les généralités sur cette famille voire "tamanu").
Le genre Garcinia est bien représenté en Asie du sud-est et en Inde, mais on trouve aussi des Garcinia en Afrique et en Amérique tropicale y compris aux Antilles.

Les Garcinia, comme beaucoup de CLUSIACEAE, possèdent un réseau laticifère qui transporte des oléorésines. Certaines oléorésines (gomme-gutte) sont, ou ont été, exploitées pour leurs propriétés physico-chimiques (isolantes, adhésives, protectrices) ou médicinales.

Les fruits de Garcinia sont des "baies" globuleuses qui contiennent parfois une arille comestible.
Le mangoustanier, Garcinia mangostana, est originaire de la région indomalaise, il est connu pour son fruit délicieux, le mangoustan, considéré comme un des meilleurs fruits tropicaux. C'est une baie globuleuse de 3 à 7 cm de diamètre, dont l'enveloppe (épicarpe), assez résistante, est souvent violette, parfois marquée de cicatrices. Le fruit est légèrement lobé, ce qui correspond aux segments intérieurs comestibles. La pulpe blanche du fruit est juteuse, acidulée, parfumée, et contient quelques graines oblongues.

Garcinia cambogia ( malabar tamarind en anglais), est maintenant exploité pour ses petits fruits(non comestibles) dont l'écorce contient un pourcentage important d'acide Hydroxycitrique. Cet acide organique a été considéré pendant pas mal d'années comme une substance permettant de maigrir sans effort. Cet arbre est également originaire de la région indomalaise comme le Garcinia hanburyi, principal fournisseur le la gomme gutte.

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

Garcinia mangostana

La pulpe parfumée du mangoustan contient des acides organiques, des sucres facilement assimilables et des vitamines hydrosolubles.

L'écorce de ce fruit, ainsi que celle de l'arbre, contiennent des composés phénoliques aux propriétés anti-allergiques et anti inflammatoires, les "xanthones" mangostines.

Des chercheurs japonais ont récemment réétudié ces composés, connus depuis le 19 ème siècle. Ils sont facilement extraits par une solution hydroalcoolique. Cette étude démontre que la teinture alcoolique à 40° de l'écorce du fruit est antiallergique par son pouvoir antihistaminique et par inhibition de la synthèse de la prostaglandine

Garcinia cambogia et Garcinia indica

Les écorces des fruits de ces deux espèces contiennent beaucoup d'acide hydroxycitrique.
Cet acide organique étudié, depuis les années 60-70, perturbe la transformation du glucose en acide gras en inhibant un enzyme intracellulaire. On sait que le glucose (sucre) assimilé pendant la digestion est soit utilisé de suite, soit stocké sous forme de glycogène dans le foie et les muscles, soit transformé en corps gras et stocké dans le tissu graisseux.

Les extraits de Garcinia, in vitro et chez l'animal, empêchent l'accumulation de graisse, semblent diminuer l'appétit et augmentent en même temps la consommation de glucose (la thermogenèse). On comprend que dans ce cas l'animal maigrisse : le parfait régime amaigrissant, la cure minceur.

Malheureusement chez les humains cela ne marche pas aussi bien. Les résultats des études chez les personnes en surpoids sont irréguliers : perte de poids modérée à quasi-inexistante.

Garcinia hanburyi

La gomme gutte produite par cet arbre est un purgatif traditionnel en médecine vétérinaire, trop drastique pour que son usage soit conseillé chez l'homme.

Garcinia kola

Cet arbre d’Afrique de l'Ouest utilisé par les tradipraticiens contient de nombreuses substances au potentiel pharmacologique intéressant : des flavones, des xanthones, des benzophénones.
Les extraits de cet arbre seraient anti-inflammatoires, antimicrobiens, antiviraux, antidiabétiques et protecteurs hépatiques.



UTILISATIONS

Garcinia cambogia, G. mangostana, G. indica sont tous utilisés, depuis longtemps, dans la médecine traditionnelle Indienne, Thaï et Malaise, ainsi qu'en médecine ayurvédique.

La préparation la plus commune est la décoction d'écorce de fruit : anti-inflammatoire (rhumatisme), pour régulariser le transit intestinal (dysenterie, troubles coliques chroniques), pour nettoyer les plaies et les ulcères, comme antiparasitaires intestinaux (un extrait de garcinia fut un temps commercialisé en France sous le nom d'"amibiasine").

Les fruits de Garcinia, ou leurs extraits, sont souvent utilisés dans la cuisine indomalaise comme condiment, un peu à la manière du tamarin.

On estime que les extraits de Garcinia cambogia concentré en acide hydroxycitrique ou en son sel calcique peuvent aider à perdre du poids :

On trouve sur le marché des extraits purs de garcinia, ou des compléments alimentaires qui en contiennent, souvent en association avec d'autres substances ou extraits de plantes à visée amaigrissante.
Il faut préférer les extraits purs de garcinia car les compléments amaigrissant composés n'en contiennent généralement pas assez pour être efficace. De plus certaines substances associées aux extraits de garcinia peuvent avoir des effets secondaires néfastes (chrome, caféine, éphédrine).

Pour maigrir en utilisant les extraits de garcinia, rappelons qu'il faut suivre un régime maigre, sans viandes grasses ou poissons gras, sans supplémentation en fibres insolubles (son de blé), en pratiquant régulièrement un exercice physique. Il faut au moins 4 à 6 semaines pour obtenir une baisse de poids qui peut, dans les meilleurs cas, atteindre 10 à 15% du poids corporel.

En mai 2012 l'ANSM a retiré l'autorisation de vente de médicaments contenant du Garcinia cambogia.

Tweet Suivre @phytomania

RESUME

Des fruits tropicaux qui font peut-être maigrir
Le mangoustan (Garcinia mangostana) est un fruit tropical délicieux.
Les extraits de Garcinia cambogia, une autre espèce, empêchent la synthèse des corps gras et sont donc utilisés comme compléments d'un régime amaigrissant bien que leur rôle dans la cure minceur soit controversé.
D'autres espèces de Garcinia seront peut-être la source de nouveaux médicaments antiviraux.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania