GOYAVIER

PSIDIUM GUAJAVA

MYRTACEAE

A la différence d'autres membres de la famille des myrtaceae, l'eucalyptus (voir ce mot) ou la girofle (voir ce mot), le goyavier est peu aromatique.

Ce petit arbre de 3 à 10 m, au bois très dur, est originaire de l'Amérique tropicale, comme toutes les espèces du genre psidium.

Il a été introduit très tôt par les navigateurs Espagnols aux Philippines ou Portuguais en Inde; il est maintenant pantropical.
Sa robustesse et sa facilité de dissémination (par les oiseaux) le font considérer comme une peste végétale dans beaucoup d'îles du Pacifique où il étouffe la végétation indigène sur les pentes montagneuses inaccessibles.


En Amérique tropicale, c'est une plante qui envahit les terrains agricoles abandonnés (abattis) avant d'être elle-même recouverte par une végétation plus élevée qui limite son développement.
Les oiseaux, les guêpes, les singes ou les hommes recherchent son fruit: la goyave.
C'est un petit fruit rond ou ovoïde de 4 à 10 cm de diamètre qui de vert passe au jaune à maturité; il renferme une pulpe sucrée de couleur rose à rouge, incluant de nombreuses graines dures, jaunes ou brunes, réniformes de 2 à 5 mm.

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES


Toutes les parties de l'arbre sont riches en tanins, notamment l'écorce (10 %) mais aussi les feuilles, les racines et l'épicarpe du fruit.
La composition moyenne de l'endocarpe de la goyave sans les graines révèle 10 à 15 % de sucres et beaucoup de vitamine C (25 à 500 mg pour 100g selon les fruits, leur maturité et la variété), c'est en moyenne 2 à 5 fois plus que le jus d'orange; on trouve aussi vitamine A, fer, calcium et phosphore.

UTILISATIONS

Consommée fraiche la goyave est donc une bonne source de vit. C.
Le fruit est digestible une fois pelé et n'a pas le caractère acide des citrus mais il se conserve très mal.

Le jus de goyave concentré et deshydraté est une source de vit. C qui fut utilisée pendant la 2ème guerre mondiale pour améliorer les rations des soldats américains. On le trouve maintenant pasteurisé dans beaucoup de pays; la pulpe de goyave sans les graines sert à la confection d'excellentes confitures ou gelées.

En médecine traditionnelle on se sert des feuilles , de l'écorce, des jeunes rameaux ou des fruits verts pour obtenir une décoction astringente (voir lexique): exemple: 10 à 20 feuilles dans 1/2 à 1 litre d'eau, bouillir et réduire de moitié par ébulition.

C'est utile en cas de :
Tweet Suivre @phytomania

RESUME

De la vitamine C et des tanins
Le goyavier est très répandu dans les régions chaudes, son fruit, la goyave, est consommé localement ou exporté sous forme de jus ou de confiture, il contient beaucoup de vitamine C.
Les feuilles, l'écorce renferment des tanins qui servent (en décoction) à soigner tous les troubles qui nécessitent un astringent , par exemple : infection ou inflammation de la bouche,
infections cutanées ou génitales ou encore diarrhée.